Ibn-Khaldoun-logo
Dans ce récit d’Ibn Khaldoun, on peut constater que les habitants de la région de Bougie refusaient de payer, au 14e siècle, l’impôt à l’islam auquel étaient soumis les non-musulmans. De mon voyage d’Espagne à Bougie, où je deviens hadjeb
Au-bord-de-l-eau
Cinquième et dernière partie de la biographie d’Émile Masqueray. Émile Masqueray n’a pas seulement été un savant, un historien, le partisan et l’organisateur des premières écoles en Kabylie, il a été aussi un écrivain de talent. Sous l’impulsion du secrétaire
Famille-nomade-autour-du-feu
Quatrième partie de la biographie d’Émile Masqueray. Tous les travaux d’Émile Masqueray reposaient sur les valeurs positives des Berbères, sédentaires industrieux, opposées à celles, négatives, des nomades, or, il se sentait, écrivait-il, plus proche de ces derniers, de leur idéal
Paysage-peint
Troisième partie de la biographie d’Émile Masqueray. Émile Masqueray d’une grande honnêteté intellectuelle ne concevait l’étude qu’à partir de la confrontation avec la réalité. Observateur de terrain, il lui fallait fréquenter assidûment les lieux et les hommes. Dès son arrivée
Autour-de-la-fontaine
Biographie d’Émile Masqueray, deuxième partie Émile Masqueray démontre dans son ouvrage principal : Formation des Cités chez les populations sédentaires de l’Algérie thèse présentée à la Faculté des Lettres de Paris et parue chez Leroux en 1886, que le monde
Cavaliere-algerienne-au-faucon
Émile Masqueray historien scrupuleux. Émile Masqueray, naquit à Rouen le 20 mars 1843, il s’éteignit le 19 août 1894 à Saint Étienne de Rouvray. Après avoir été pendant un an chargé de cours au collège de Valence (1862-1863), il fut
Kabyles.com
Le site Kabyles.com est une base de documents issus de publications anciennes, un travail de bibliophile. Nous vous proposons des archives en langue française sur le bassin méditerranéen et la Kabylie en particulier, des textes, des articles et des illustrations.
Regiment-de-zouaves-a-Palestro
Je redescends pour prendre la voiture qui m’emporte à Palestro. La route atteint bientôt la vallée du fleuve, qu’elle ne quittera plus que pour franchir quelques-uns de ses affluents. Sur les deux rives, les hauteurs d’abord peu élevées, de simples