22 avril 2017

Affrontements entre migrants en Belgique

Le refus d’une Syrienne de porter le voile provoque une émeute

Des migrants syriens et irakiens se sont affrontés avec des migrants afghans qui voulaient imposer à une jeune fille syrienne de porter le voile dans un camps pour réfugiés situé à Leopoldsburg (nord-est de la Belgique).

Prise à partie par des migrants afghans, la jeune fille a été défendue par ses compatriotes syriens. Une intervention qui a rapidement mis le feu aux poudres dans le camp. Munis de manches à balai et de bacs à ordures, les migrants se sont violemment affrontés. Il a fallu l’intervention de la police pour ramener le calme. Onze personnes ont par ailleurs été interpellées.

An Luyten, porte-parole de la Croix-Rouge à Leopoldsburg, à indiqué à la presse que deux ou trois Afghans avaient ciblé une jeune fille syrienne parce qu’elle ne se couvrait pas la tête. Une étrange exigence selon elle car plusieurs autres jeunes filles qui ne portent pas le voile n’ont jamais eu à affronter cette situation. Ajoutant qu’elle avait été «choquée» par l’émeute, An Luyten a déclaré que l’incident avait été traumatisant pour les autres demandeurs d’asile hébergés dans le camp.

Ce n’est pas la première fois qu’un tel incident survient entre migrants pour un motif religieux. En août dernier, 10 personnes ont été blessées dans le camp de réfugiés surpeuplé de Suhl (Thuringe) en Allemagne ; les troubles ont commencé après qu’un résident en colère a déchiré des pages du Coran.

 

Source