27 juin 2017

Allah guerre comme Allah guerre : Islamentable !

Malgré les carnages inqualifiables survenus à Paris en ce vendredi 13 novembre, nombre de voix officielles s’élèvent pour nous asséner encore et encore que l’islam n’a aucun lien avec le terrorisme, et que le dogme de momo est propre et blanc comme un linceul. Soit ! Nous, Kabyles, qui vivons la persécution de cette mega secte depuis si longtemps, savons quel est son vrai visage, sa vraie nature et ses insoupçonnables intentions. Ce que nous subissons depuis si longtemps, la France l’a découvert depuis la fin des années 70. Le retour de bâton n’est dû à aucun hasard ; en coraniquant et en arabaisant l’Afrique du Nord depuis le milieu du 19e siècle madame fafa officielle ne pouvait s’attendre à autre chose qu’à l’apocalypse qu’elle vient de subir. Malheureusement, comme toujours dans ce cas de figure, c’est de pauvres innocentes et innocents qui en paient les graves bévues des dirigeants français depuis le règne de Louis Philippe.

L’histoire nous apprend qu’au milieu des années 40 du 19e siècle ; Monseigneur Lavigerie, cardinal d’Alger, avait été reçu, suite à sa demande d’audience, par Louis Philippe qu’il aurait tenté de convaincre de re-christianiser l’Afrique du Nord en se forçant de le sensibiliser sur le fait que cette partie du monde était judéo-chretienne avant qu’elle ne soit envahie par les obscurantistes hillaliens. Le roi des français s’est dressé face au prélat et lui rétorque sèchement : « on ne réanime pas un cadavre ! »

Et voici que le cadavre que Louis Philippe avait refusé de réanimer se redresse et fait des dizaines de vrais cadavres en plein Paris.

Avec la création et l’avènement du royaume arabo-musulman à partir de 1860, Napoléon III a bouclé la boucle ; sauf qu’il avait oublié que le dit royaume, dont il rêvait sur les territoires amaziγ, il allait l’avoir dans l’hexagone. Retour ligne automatique
Parlant des obscurantistes dans sa chanson « Manhattan Kaboul » le naïf Renaud dit : « ceux-là ont-ils jamais lu le coran ? » Mais mon cher Renaud, ceux-là passent leur vie entière à lire ce livre que vous défendez tous sans y avoir compris le moindre verset. Réveille-toi et réveille ta France.

L’angélisme, le laxisme, et la complaisance des pouvoirs publics et d’une majorité écrasante des artistes, des journalistes, d’écrivains et autres depuis si longtemps, à l’égard de ce dogme dévastateur et, ô combien mortifère, risque encore de causer des malheurs plus intenses. Retour ligne automatique
Les vrais kabyles ont, depuis longtemps, compris qu’un musulman modéré, croyant et pratiquant, c’est celui qui n’a pas eu l’opportunité de commettre des massacres à répétition. Retour ligne automatique
En vérité, ces islamonstres, qui tuent dans une salle de concerts, sur les terrasses des bistrots et à l’entrée d’un stade, rendent moins service à leur religion que les dirigeants français eux-mêmes. Imaginez qu’en moins d’une génération, 2500 mosquées officielles ont été ouvertes en France. À cette vitesse, il n’est franchement pas nécessaire d’utiliser des kalachnikovs pour soumettre, petit à petit, ce pauvre pays de Voltaire, de Montesquieu, de Descartes, de Châteaubriant et autres, puisqu’il se soumet de lui-même et par lui-même en offrant, sur un plateau, le cadeau de la démocratie aux ennemis de celle-ci.

Lorsque l’on observe l’état des collèges publics devenus quasiment des madrassas, les services publics où pullulent les bâchées et les barbus, il n’est pas nécessaire de déborder d’imagination pour comprendre que la France et l’Europe vont droit à leur perte.

Il faut noter, néanmoins, que le risque est grave et sérieux puisque les dirigeants européens et ceux qui ne rêvent que de coraniquer cette Europe en douceur, pousseraient à l’émergence d’un Hitler dans chaque état de l’union. Je vous laisse deviner ce que donnerait la fédération de 28 Hitler sur le continent.

Le mépris affiché, par la France officielle vis-à-vis de la diaspora kabyle qu’elle rêve de soumettre à cette religion qui est : la richesse des pauvres … d’esprit, lui a déjà joué de très mauvais tours et risque encore, hélas, d’amplifier la haine de tous ces automates endoctrinés et embrigadés qui ne demandent qu’à exprimer leur cruauté.
«  Quand il y a confusion, c’est les cons qui fusionnent » ; cette formule est d’un penseur anonyme kabyle, qui ajoute à l’attention des dirigeants européens : « on ne vous demande pas de nettoyer, on vous demande d’arrêter de dégueulasser ! »

Aruy

UA-10888605-2