18 août 2017

Bien marcher avec le temps

J’ai retrouvé, histoire d’avoir de bons souliers et “pouvoir bien marcher”, ce vieux dicton kabyle qui dit : Suḥev arkas ar d’ațțafeḍ aṣebaḍ littéralement pour “Il faut trainer la savate avant de trouver un soulier“ pour exprimer tout l’art de savoir patienter avant de se permettre ou d’avoir ce que l’on désir et qui est tout aussi bien l’équivalent de l’expression française “trouver chaussure à son pied” selon certains cas.

Ce qu’il faut faire remarquer ici dans ce proverbe, ce sont les origines des mots comme d’abord “arkas” pluriel “irkasen” qui lui est typiquement berbère, désignant ces chaussures anciennes de Kabylie avec semelles en cuir qui s’attachent aux mollets avec des ficelles genre “spartiates”, comme portées dans la Grèce antique par les gens de Sparte d’où vient d’ailleurs le mot espadrilles (racine spart) et suite le mot aṣebaḍ forme masculin de (taṣebat pour soulier dont l’origine est, elle toute aussi obscure (probablement savate,.. zapato … ciabatta ?) en tout cas l’Est du bassin méditerranéen et non d’origine arabe comme le prétendent certains.

ǝ-miss Ṁuḥend Ṻjaεƒer

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


UA-10888605-2