21 avril 2017

Conseil au mâle fainéant

Il y a ce vieux proverbe kabyle qui dit : “Argaz ur nxedem, fk’as taṛuka ad yellem” littéralement pour « A l’homme qui ne travaille pas, donnez-lui une quenouille pour filer » (sous entendu de la laine), tâche et travail bien connus … strictement réservés aux femmes.

De toute évidence, cette expression veut dire que celui qui ne travail pas ne mérite pas le nom d’homme, le travail ayant toujours été l’honneur et la fierté des hommes et ce dans toutes les sociétés traditionnelles à commencer par celle de nos ancêtres berbères, où le métier et l’art de filer ne sont point du tout comme dirait l’autre du genre masculin.

JPEG - 59.8 ko

Taṛuka étant la quenouille, ce bout de bois spécial fendu à l’un de ses bouts et de forme parfaitement cylindrique, taillé et fait avec une pousse droite d’’oléastre Aẓbuj que l’on sèche, durci peu à peu dans les cendres d’un feu et que l’on poli après, et yllem pour dire filer de la laine, toutes les autres fibres végétales (lin, soie …) où encore de poils d’animaux étant exclus… à commencer par ceux du chameau, ce vaisseau du désert , animal totalement inexistant dans nos montagnes de Kabylie.

ǝ-miss Ṁuḥend Ṻjaεƒer