18 août 2017

Deux fripouilles aux abois

Un premier « sinistre » doublé d’une chèvre de cabinet de la présidence de la République « Zzangiryan », comme si « langiri » artificielle était une République, sortent de leur léthargie et mettent la Kabylie et les vrais Kabyles dans leur viseur. Rien que ça !

De tout temps et partout, les traîtres, les zélés, les renégats, les vendus, les auxiliaires, les supplétifs et autres serviteurs ont toujours existé. Soit !

Messieurs les domestiqués de haut rang, de surcroît Kabyles d’origine, avez-vous déjà oublié le sort qui a été réservé à Abane, Amirouche, Krim et consorts qui ont liquidé les kabylistes de 49 pour plaire à leurs seigneurs arabo-musulmanipulateurs ? Êtes-vous sûrs que vos neurones fonctionnent encore ? Qu’attendez-vous de ceux qui vous ont transformés en automates ? Lorsque vous l’apprendrez à vos dépens, ce sera trop tard ; la République bedouine qui vous aura utilisés, vous crachera en plein visage !

Vous n’êtes pas sans savoir que votre République bédouine finira en lambeaux ; avec les coups fourrés des uns contre les autres par l’entremise de vos clans, c’est à coup sûr l’irréparable qui se produira, incessamment sous peu, à cette terre que vous continuez à arroser de sang.

La Kabylie vous a vomis, la Kabylie ne veut plus entendre parler de vous, la Kabylie n’en peut plus de vos trahisons répétées, la Kabylie a besoin d’un vrai sursaut, la Kabylie a besoin de ses dignes filles et fils, la Kabylie vous renie et vous rejette. Vous l’avez blessée, vous l’avez étouffée, vous l’avez pillée, vous l’avez trahie, vous l’avez vendue au pouvoir colonial arabo-obscurantiste d’Alger.

Avez-vous oublié ce qu’a écrit Mouloud Feraoun en 1957 ? « L’ennemi de demain sera pire que celui d’aujourd’hui ! »

Avez-vous oublié ce qu’a dit Kateb Yacine ? « L’indépendance de l’Algérie n’est rien d’autre qu’un transfert de colonialisme ! » Honte à vous.

La Kabylie que vous avez transformée en Kaboulie finira bien par se libérer de vos griffes quel qu’en soit le prix à payer. Son indépendance est un impératif absolu. Ce cher pays kabyle qui a plus de 3000 ans d’âge n’a rien à voir avec votre Algérie créée de toutes pièces par le colonialisme français ; décret du 14 Octobre 1839 signé par le ministre de la guerre Antoine Virgile Schneider. Votre Algérie artificielle a à peine l’âge de deux septuagénaires. Si vous aviez, un tant soit peu, un semblant d’honneur vous auriez eu le courage de rejeter un nom qui a été donné par le colonialisme que vous n’arrêtez pas de dénoncer depuis plus d’un demi-siècle et en développant, à une vitesse supersonique, l’occupation arabo-islamique. Méditez l’exemple de ces pays qui se sont débarrassé des noms octroyés par les anciens colonialistes.

  • Haute Volta devenue Burkina Faso
  • Dahomey devenu Bénin
  • Tanganika devenu Tanzanie
  • Oubangui-Chari devenu Centre Afrique
  • Soudan français devenu le Mali
  • La Côte-De-L’or- devenue le Ghana
  • La Rhodésie du sud devenue le Zimbabwe
  • La Rhodésie du Nord devenue le Malawi… Etc., etc. Visiblement tous ces pays rebaptisés ne vous disent rien.

Je conclus cette petite intervention en vous rassurant que la Kabylie finira bien par devenir une vraie République que vous le vouliez ou non. Ce n’est ni votre servitude volontaire ni votre obéissance aveugle qui empêcheront les vrais Kabyles d’atteindre leur but de liberté, de souveraineté et d’indépendance. « Asal (lexver) at-id awi-n ineggura. »

Aruy

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


UA-10888605-2