21 avril 2017

Djafar Khenane traqué par la police algérienne

Le militant du MAK, Djafar Khenane, est en ce moment traqué par les services de l’insécurité algérienne dans les rues de Tizi Ouzou ! Cet après-midi, aux alentours du stade du 1er Novembre à Tizi Ouzou, Djafar Khenane et deux autres militants du MAK ont été pris à partie par un homme alors qu’ils marchaient. Les trois militants ont tout de suite compris qu’il s’agissait d’un policier en civil et qu’il s’agissait de les immobiliser afin de permettre à une horde de CNS de se jeter sur eux. En effet, en peu de temps, ils ont vu débarquer tout un groupe de policiers. Les trois militants se sont mis à courir. Un d’entre eux a été rattrapé. Immédiatement relâché, il a pu nous informer que c’est la tête de Djafar Khenane qui était réclamée par les services. Contacté il y a 5 minutes avant d’être coupé, Djafar Khenane cherche un lieu sûr pour pouvoir échapper à cette nouvelle arrestation. Après Boussad Becha responsable à l’organique au sein du MAK et figure de proue de toutes les marches organisées pour notre mouvement pour l’autodétermination de notre pays, la Kabylie, c’est au tour de Djafar Khenane, un autre militant bien connu pour ses positions indépendantistes et sa lutte acharnée pour voir la libération de la Kabylie de l’occupation algérienne, d’être la cible d’un harcèlement et d’une arrestation arbitraire, en plein jour, un vendredi, sur le sol kabyle. Nous vous communiquerons plus d’informations dès que nous pourrons le recontacter.