28 juin 2017

En Algérie tout le monde est corrompu

La société algérienne est une société qui vit au hasard. Et le même hasard veut que je vive en Algérie. Je me dis que pour s’adapter à la vie en Algérie, il faut une télécommande comme avec un poste de télévision et zapper tout qui arrive trop tôt ou trop tard. Après cela, il ne reste plus que ce qui est à l’heure, c’est-à-dire, ce qui est important. J’aime cette vie où on combat la misère au corps à corps. Le plus drôle en Algérie, c’est que tout le monde est corrompu des pieds jusqu’à la tête.

Heureusement que la corruption n’a pas d’odeur, sinon on ne pourrait plus respirer. Même l’amour est corrompu. Une personne peut te dire : « je t’aime » une minute et la suivante : « je ne peux pas continuer comme cela… » . Une ex-amie me téléphone pour me dire : « je ne sais pas pourquoi a chaque fois que je reviens du Hammam, je pense a toi. » et accidentellement je réponds : « Je suis heureux que tu penses à moi quand tu es propre et que cela ne t’arrive pas aussi souvent. Arrête de te laver et tu pourras complètement m’oublier. Elle s’est fâchée, insidieusement fâchée.

On vit dans les ordures comme des rats, la seule différence est que les rats sont une société bien organisée contrairement à nous et ils paraissent plus propres spirituellement. A un moment, je voulais me marier… et au bout d’un moment, je ressemblais à la section des visas de l’ambassade d’Angleterre… moi je voulais une femme et les femmes voulaient connaitre l’Angleterre… j’étais déçu et je le suis encore.

Hmimi O’Vrahem

UA-10888605-2