J’aime mieux me tromper que me taire

Spread the love

On se demande un peu plus haut, chez le seigneur estropié, quand est-ce que la presse s’occupera de l’information et non de politique ?

J’imagine que la presse s’occupera de l’information quand le politique s’occupera de politique et non de manger.

C’est tellement banal, tellement banal qu’on le soupçonne même pas. Le président, ses ministres, les petites putes parlementaires, tout ce beau monde n’est là que pour gagner sa vie. C’est un job président de la République, rien qu’un job ! C’est la République du président et non le président de la République. En arabe ça donne popularité (Djoumhouryat) du président.

Comment ya ddin rebbi sommes-nous passés de Ben Mhidi à Sellal ?

Logiquement quand il y a une crise dans un pays, c’est le gouvernement qui se casse la gueule. Bizarrement chez nous, toutes les crises profitent au gouvernement !
Ils sont où les opposants pour profiter de la crise et balayer ce gouvernement ?
Il est où l’enculé de Benflis assassin des gamins Kabyles en 2001 ? Il est où Mouloud Hamrouche l’inventeur du terrorisme algérien ?

Il y a un proverbe chinois qui dit à peu près cela :

« Quand c’est le vent, certains construisent des remparts, d’autres des moulins à vent »

On saura bientôt qui est qui, mais on oubliera aussitôt comme à chaque fois. Chadli Bendjedid est passé ami du peuple, il y a à peine deux ans !!!

On oublie tellement, qu’on se demande si on nous met pas quelque chose qui provoque l’amnésie dans la bouffe qu’on nous vend ! Je soupçonne le lait ou les vaches !!

Addin rebbi ayen akka swewraY iYsebYen Lbousta ?

Ahmed Yahia Messaoud

N’oubliez pas de vous abonnez à la revue Les Corrosifs en cliquant ici


« J’aime mieux me tromper que me taire » Jacques Brel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *