Je suis Kabyle pas Arabe

Non, je ne me considère pas comme Algérien. Je fais partie des 10 millions de Kabyles victimes de l’algerianisme, des 10 millions de Kabyles victimes de l’arabité et de l’islam, qui sont que des masques de l’hypocrisie. Aussi n’est-ce pas en tant qu’Algérien, patriote ou agitateur de drapeau que je vous parle. Non. C’est en tant que victime du système algérien. C’est en victime que je porte les yeux sur l’Algérie. Et ce que j’aperçois, ce n’est pas le rêve algérien, mais le cauchemar algérien.

La vérité, pour la résumer en quelques mots, c’est que les Arabes ont falsifié l’histoire. les livres d’histoire. . Les premiers habitants de l’Algérie étaient Kabyles. ils avaient vécu en Afrique du nord, où l’espèce humaine était apparue pour la première fois sur la planète. Les premiers habitants d’Afrique du Nord, ont bâti des empires et avaient des civilisations, alors que l’Arabe en était encore à habiter le désert et à se déplacer à dos de chameaux. L’Arabe, à travers toute l’histoire, a pillé, assassiné, violé, exploité et torturé tous les peuples qu’ils ont colonisés. La propagation de l’islam est le plus grand crime de toute l’histoire de l’humanité.

L’arabo-islamisme a privé le peuple kabyle de la connaissance qu’il avait eue de lui-même, de sa langue, de sa culture passée, à tel point que le Kabyle est un peuple qui ignore tout de sa culture passée.

Il lui apprit à adorer un prophète étranger, qui avait les cheveux noirs, le visage diabolique et les yeux noirs comme les ténèbres. Ce bourrage de crâne était agencé de telle sorte que le Kabyle a fini par croire que plus sa culture et ses traditions étaient polluées par l’arabo-islamisme du maître, plus il était « supérieur ». La secte islamique enseigne encore au Kabyle qu’il doit tendre l’autre joue, sourire, gratter la terre, s’incliner, s’humilier, chanter, prier et se contenter des miettes qui tombaient de la table des colons arabes.

Aujourd’hui l’Arabo-islamiste se voit obligé de regarder les choses en face. La vérité kabyle se fait jour. On découvre chaque mois en Afrique du Nord des outils façonnés qui montrent qu’au temps où les Arabes habitaient encore dans le désert, les Berbères avaient des civilisations… L’Arabe a falsifié l’Histoire à tel point que les professeurs kabyles en savent à peine plus long que les Kabyles les plus incultes sur le génie, les civilisations, les cultures kabyles d’il y a plusieurs millénaires… C’est un crime que de mentir à des générations de Kabyles. A des enfants Kabyles, nés de parents qui croient que leur race n’a pas d’histoire.

Il faut être très, très prudent en abordant la vérité avec un Kabyle qui l’ignore totalement … Nos congénères ont subi un tel lavage de cerveau qu’il se peut que la vérité leur échappe.

L’Arabo-islamiste vous a donné la peur. Petits nourrissons Kabyles, vous aviez déjà peur de lui. La peur est en vous. De tous les ennemis de l’homme, la peur est la plus redoutable. Je sais que certains d’entre vous ont peur d’apprendre la vérité. Vous avez grandi dans la peur et le mensonge.

Les leaders Kabyles de la région se sont chargés, afin de conserver leurs situations, de rassurer leurs maîtres d’Alger : « Tout va bien, patron ! Nous dominons la situation, patron ! ».

Jughurta des Ouadhias

3 Comments

  1. IL serait temps que les nords africains comprennent qu’ils ne peuvent être ni arabe et ni juifs. Et que chaque être blanc a une part de l’adn amazigh. L’arabe n’est qu’une invention imaginaire occidentale pour détruire l »autochtone pour lui piquer tous ces biens.

    LES AMAZIHS DITS BERBÈRES A L’ORIGINE DES RACES BLANCHES?

    M. Eugène Guernier, toujours dans son livre L’apport de l’Afrique à la pensée humaine, parlant de cette expression de la pensée, écrit : Peut être l’Africain, ayant vécu pendant des millénaires dans la béatitude d’une conscience naissant au cœur d’une société encore dans l’enfance de son grégarisme, s’est-il contenté de formes d’expression plus archaïques, mais schématiques jusqu’au jour, beaucoup plus près de nous, où il utilisera, comme parfois en Afrique du Sud, des signes vocatifs, tandis que, plus tard, l’Égyptien usera de signes idéographiques comme les hiéroglyphes et que le Berbère inven­tera, lui aussi un certain nombre de signes vocatifs dits « Tifinar ». Il apparaît donc, en s’appuyant sur toutes ces données, scientifiquement établies, que. le groupement humain, établi en priorité au Nord de l’Afrique, est bien le tronc, Si l’on peut s’exprimer ainsi, de la généalogie humaine, d’où se seraient détachées les lignées blanches de l’Europe et de l’Asie !…

  2. “Je suis Occitan pas Français…”

    Occitan passionné de langue et culture occitanes, j’ai une affection particulière pour la Kabylie et les kabyles au vu des situations culturelles assez comparables de nos deux peuples. Ici – de l’autre côté de la Méditerranée – c’est le pouvoir central parisien qui n’a cessé, au fil des générations passées, d’attaquer honteusement les langues et cultures minoritaires bretonne, basque, nord-catalane, corse et occitane, jusqu’à les rendre quasiment absentes de l’espace publique : aujourd’hui beaucoup de jeunes Occitans ignorent tout simplement qu’il y a une centaine d’années nos ancêtres ne parlaient pas Français, mais une autre langue latine absolument distincte de celle-ci… la langue d’oc (ou occitan). Ainsi notre langue traditionnelle – bien qu’ayant eu un rayonnement artistique considérable sur l’Europe médiévale avec l’expression lyrique du «fin amor» – est volontairement absente des livres d’histoires des écoliers Français ! De plus, régulièrement rabaissée à la notion de vulgaire patois, elle voit ses locuteurs humiliés et moqués par les grands médias..

    Vous avez tout mon soutien ! Vive la Kabylie et vive l’Occitanie !

    http://gpo.identitat-d-oc.net/Occitania_federala.bmp
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Occitan
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Occitanie_(r%C3%A9gion_culturelle)
    http://www.axl.cefan.ulaval.ca/europe/images/france-langues.gif

  3. Bonjour, je suis un francophone européen et la situation kabyle m’intéresse personnellement bien que mes connaissances soient d’une maigreur infinie à ce sujet.
    Votre billet reprend pas mal de ce qu’une kabyle française (ou française d’origine kabyle, ou que sais-je) m’avait expliqué de vive voix, notamment cet aspect important de l’identité kabyle qui se réduit malheureusement souvent à une simple méconnaissance/ignorance totale des origines des personnes interrogées, qui se disent arabes d’emblée.

    Permettez-moi simplement de déplorer le discours de « races » que vous employez, qui à mon sens ne sert en rien votre propos. Je suis assez allergique (c’est un euphémisme) aux expressions du type « l’Arabe », comme on dit « l’Allemand est rigoureux » ou « le Français est pédant », car je trouve que ce sont des essentialisations assez bas de gamme qui me rappellent la littérature pseudo-scientifique nationaliste et raciste du XIXe siècle (et de ce que ça a enfanté au XXe siècle en Europe).

    Je dis que ça ne sert pas votre propos, car à côté de cela, ce que vous dites est juste et mérite d’être répété et porté haut et fort dans tous les pays (car ce silence sur la Kabylie me rappelle le silence sur le Kurdistan ou la Palestine, bref, celui qui porte sur tous les peuples opprimés, et la Terre n’en manque malheureusement pas). Mais parler de « race » kabyle en même temps que vous parlez d’une culture, et essentialiser les colons et guerriers arabes des siècles passés par « l’Arabe », est-ce que cela ne risque pas de vous rendre aussi vil que ceux que vous combattez? Par exemple, je ne crois pas que les Kurdes se considèrent comme une race, mais bien un peuple ou plutôt une somme de peuples qui ont des traits culturels en commun, une langue plus ou moins commune (la région est très étendue et divisée entre plusieurs pays), et je pense que c’est non seulement plus proche de la réalité, mais surtout plus sain.

    Voilà, ce n’est que mon point de vue, et je serais ravi de lire ce que vous avez à dire à ce sujet-là. J’ai sans doute une vision de la race particulière à l’Europe, mais je crois savoir que ce type de raisonnement, de l’Allemagne au Rwanda, jusqu’aux Amériques, n’a malheureusement que porté des fruits ignobles et désastreux pour l’humanité.

    Bien cordialement,
    S.

Donner un avis sur l'article