Journal intime elle et lui

Son journal à elle :

Samedi soir je l’ai trouvé un peu étrange. On s’était mis d’accord pour aller boire un verre dans un bar. Comme j’avais passé l’après-midi avec mes copines à faire du shopping, j’ai pensé que c’était ma faute… Je suis arrivée avec un peu de retard mais lui ne m’a rien dit. Aucun commentaire.

La conversation n’était pas très soutenue, alors je lui ai proposé d’aller dans un lieu plus tranquille et intime. Nous sommes allés dans un bon restaurant, mais lui continuait à être bizarre. Il était comme absent. J’ai essayé de le dérider, tout en commençant à me demander si je pouvais ou non en être responsable. Je lui ai demandé si c’était de ma faute et il m’a répondu que je n’avais rien à voir là-dedans, mais il ne m’a pas convaincu.

Pendant que nous retournions à la maison en voiture, je lui ai dit que je l’aimais comme une folle. Lui s’est limité à me serrer dans ses bras sans dire un mot. Je ne sais pas comment expliquer son comportement, il n’a pas décroché un mot… Il n’a pas dit qu’il m’aimait lui aussi…

J’étais hyper préoccupée ! Finalement nous sommes arrivés à la maison. A ce moment-là j’étais persuadée qu’il voulait me larguer. J’ai essayé de parler, mais il a allumé la télé et a commencé à la regarder l’air perdu dans ses pensées, comme s’il cherchait à m’annoncer que tout était fini entre nous.

Finalement, je me suis rendue à l’évidence et je suis allée au lit. Mais environ dix minutes après il est arrivé lui aussi et, à ma grande surprise, répondu à mes caresses, et nous avons fait l’amour, même s’il continuait à être distant, comme loin de moi. J’ai tenté une fois de plus de lui parler de notre situation, de ce qui s’était passé, mais il s’est endormi tout de suite. Je me suis mise à pleurer, et j’ai pleuré jusqu’à ce qu’enfin je m’endorme moi aussi. Je suis à peu près convaincue qu’il pensait à une autre. Ma vie est un vrai désastre.

Son journal à lui :

Le PSG a perdu… Heureusement qu’au moins j’ai tiré mon coup

One thought on “Journal intime elle et lui

  1. nigh awen, a li brobros, vous etes dans le mauvais chemin, vous vous etes trompé de route, vous etes perdus pour l’eternité, vous n’avez aucune chance de sortir des idées medievalo barbares jurjurassiques, vous a la traine, derriere l afrique et derriere les arabes du hidjaz, celui qui vous frequente ne recoltera qu’anertumes, regrets, desepoir problemes et tristesses .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *