L’islam gangrène la France

Spread the love

Malgré la loi sur la défense du port du voile intégral, à la Défense (région parisienne) il ne se passe pas un jour sans qu’une voilée fasse tranquillement ses courses aux 4 temps. Il y a pourtant un commissariat, mais personne ne fait quoi que ce soit !

J’ai eu le malheur de faire une remarque à une “niquabée”, qui se trouvait derrière moi, qui m’avait bousculée alors que nous attendions de passer à la caisse d’Auchan. J’ai été qualifiée de « raciste » par la caissière, les autres clients m’ont dit « il faut respecter ses coutumes !« . Sur ce j’ai répliqué que si « ses coutumes » étaient d’être anthropophage, seraient-ils prêts à lui donner leurs enfants à manger ?

La “niquabée” en question a fait de grands gestes en m’invectivant avec l’accent des jeunes « ziva » de banlieue ! « hé maa daaame t’es une grosse pute raciste, j’suis muzzulmane, en France on est laïque ! »

J’avoue que j’ai été assez surprise par le mot « laïc » dans sa bouche. Je m’en suis bien sortie, j’ai pu régler mes courses sans être lynchée par la foule ! Je ne sais pas si quelqu’un a appelé la police pour me faire embarquer ! à les entendre c’est à moi qu’on devrait coller un pv pour non respect de l’islamisme !

Ah oui, j’allais oublier, un des vigiles m’a demandé de me taire ! par contre pas un mot à l’islamiste voilée, dois-je en déduire que c’était sa sœur ?

Une bonne nouvelle, tout de même, une Tunisienne de 57 ans venue faire ses courses au Carrefour du centre commercial Chelles 2 , à Chelles, en niqab, un voile couvrant la totalité du corps et ne laissant voir que les yeux, a créé l’émoi dans les rayons du magasin. Certains clients choqués par cet accoutrement interdit dans un lieu public par la loi Copé l’ont signalée à la sécurité du magasin, qui a appelé la police nationale.

Les policiers, parmi lesquels se trouvait une femme, ont obtenu sans difficulté que la quinquagénaire, actuellement hébergée par des membres de sa famille à Montfermeil (Seine-Saint-Denis), se dévoile pour contrôler son identité. Elle a ensuite été conduite au commissariat où elle s’est vue infliger une amende (150€) pour port du voile intégral dans un lieu public.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *