27 juin 2017

La Kabyle bat le beurre en chantant

Sans vouloir entrer dans les détails où sur les façons dont on fait le beurre depuis la nuit des temps, j’aimerais rappeler ici que cette tâche qui a toujours été réservée aux femmes chez les Berbères et donc les Kabyles s’est souvent accompagnée par des chansons très riches en paroles mais toujours sur un rythme bien connu dit de “Assendu” en kabyle, et dont les paroles variaient plus ou moins de village en village pour ne pas dire presque de maison en maison laissant souvent libre choix à des expressions toutes aussi variées les unes que les autres.

JPEG - 55.4 ko

Et, à ce sujet d’expressions il y a celle qui dit : “S’elfeḍt’ikº a siḍi Ṛebbi, ad yendu ad yefru dg’iγi“ toute aussi pieuse et littéralement pour “Par la grâce de Dieu, que mon petit-lait forme son beurre et qu’il s’en sépare“ qui est bien connue de toutes et tous pour être l’une des expressions de base de tant de refrains utilisés pour les chants durant cette opération comme capturée sur cette très vieille image de jeune femme avec une courge “tafeqlujt”, ce moyen technique utilisé de manière tout aussi ancestrale avec chansons dédiées à un Ṛebbi resté toujours Ṛebbi et toujours non rebaptisé même plusieurs siècles après l’arrivée de ces « beni-hillal » dans notre pays… avec leur sacré Coran et tous les effets régressifs bien connus !

ǝ-miss Ṁuḥend Ṻjaεƒer

UA-10888605-2