12 août 2017

La marche des souverainistes kabyles réprimée à Tuvirett: interrogatoires grêlés d’insultes et de sévices

(Tuvirett) Kabyles.com -La marche de ce 20 mai 2017 des souverainistes kabyles à Tuvirett s’est distinguée par le grand nombre de pauvres adultérins mobilisés par le pouvoir colonial algérien armés jusqu’aux dents pour réprimer la manifestation et se défouler sur les militantes et les militants de la liberté et la dignité. Les arrestations ont commencé très tôt le matin. Des centaines de personnes ont été arrêtées dans leurs véhicules ou dans les transports en commun et ensuite amenées au commissariat pour un long interrogatoire grêlé d’insultes et de sévices.

Il est à rappeler que le pouvoir illégitime algérien se tient principalement grâce à ses fidèles soldats (militaires, gendarmes, policiers ou agents des services secrets). Ces femmes et ces hommes jadis recueillis dans les rues et les lieux de débauche pour la plus part sont dressés tels les chiens affamés et préparés pour mettre à bas toute personne ou groupe qui se dresse contre le régime et qui refuse la tyrannie et la servitude.

À tous les coups, ce sont ces champis et champisses qui matraquent les Kabyles et qui les tuent lorsque la bastonnade ne parvient pas à contenir les contestataires.

À Tuvirett, les enfants de grand chemin ce sont pris aux marcheurs de la Kabylie indépendante en faisant recours à des arrestations massives et violentes. Des femmes et des hommes pacifiques sont passés à tabac, humiliés et menacés dans les locaux des services de sécurité algériens et dans la rue comme de vulgaires sujets.

Malgré toutes les révélations sur les activités criminelles des gouvernants de l’Algérie depuis 1962 au niveau locale et internationale, incluant assassinats, corruption, détournements de biens publics et d’innombrables violations des lois et des droits, les services de sécurité aux consciences impures, devenus ainsi de véritables scélérats, n’éprouvent aucun ressentiment envers leurs maîtres. Tout autrement, ils veillent, en s’engageant corps et âme, au bien-être de leurs maîtres. Ils sont donc à leur image.

La confiance des Kabyles libres ne peut être investie dans un pareil État ni dans ses institutions. Évincer l’Algérie coloniale de la Kabylie, terre des femmes et hommes libres et patrie d’Amirouche, de Krim Belkacem de Matoub Lounès ou de Ferhat Mehenni, est inévitable.

Boualem Afir.

6 Comments

  1. C’est formidable, l’état d’urgence a été « abrogé » en DZ et nous voilà qu’en Kabylie embryonnaire se met à marcher, à défaut de se mettre en marche. Elle marche même dans certaines villes de province, en France où l’état d’urgence semble se perpétuer.
    Le président provisoire se met en marche pour les « revendications légitimes » des rifains. Je me pose simplement la question qu’Est-ce la légitimité? Un retour vers le passé du 5 fois par jour, un classique de printemps arabe?
    Quand un gouvernement barre à contre courant pour avancer moins rapidement, les maitres du coran se congratulent secrètement (DZjong1, m6join…).
    @ Samir, comment procéder pour muscler notre force et développer notre intelligence avec un tube digestif perfusé? Sinon, restons des pacifiques moutonniers?
    Kabylement, que kabylement.

  2. Azul, merci pour cet article objectif. Des militants et militantes pacifiques ont subi les pires tortures, les pires insultes, des propos racistes d’un anti-kabylisme primaire de la part de forces de sécurité sensées nous protéger et qui sèment le chaos. Des forces de répression activées pour casser du kabyle, mater du kabyle, lyncher du kabyle.
    Un pouvoir à l’agonie, tout comme son mort-vivant de berzidane, qui a toujours réussi à dominer les partis et le peuple mais qui n’a pas vu venir ce mouvement indépendantiste très déterminé et, intellectuellement, largement au-dessus de ce qu’on rencontre en algérie( je rappelle que la moitié des députés n’ont pas le niveau bac). Vive le MAK et la Kabylie indépendante et libre

  3. La justice algérienne sous le contrôle de la mafia d’Alger corronne les criminels et les escrocs qui pillent le pays mais ils mobilise des milliards pour briser la jeunesse kabyle. Une guerre armée s’impose car la force engendre la force.

    • Condamner la répression, refuser le recours à la violence

      Pour comprendre vraiment la situation, il faut poser la question fondamentale, celle de la nature du Pouvoir en place.

      Nous avons affaire à un Pouvoir de nature (double)  » militaire et mafieux « , militaro-mafieux (1962-2017), autoritaire, répressif, dominateur, écrasant, corrompu et corrupteur/manipulateur ….

      Sa matrice principale est la violence, la violence d’Etat faut-il dire, et n’hésite pas pas à recourir à toutes les formes de violence, de répression, de mises à mort, de sévices et tortures, de massacres et d’attentats, de disparitions forcées….

      C’est un Régime dictatorial, militaire, diabolique, macchiavélique, assassin, sanguinaire, qui pratique la violence et pousse à la violence, en usant de manipulations et provocations… La violence est le terrain de prédilection des Généraux au pouvoir, leur pratique favorite, leur coutume privilégiée …..

      Faisons attention ! N’écoutons pas ceux et celles qui appellent à la violence ! Ce sont des minables instrumentalisés par les Maitres  » gestapistes  » de la Police politique secrète = la SM/DRS = organisation criminelle et mafieuse = le Pouvoir réel….

      Refusons de tomber dans le piège des manipulations et provocations montées par les criminels et manipulateurs de la SM-DRS !

    • Il faut dénoncer et condamner la répression et la terreur d’Etat ! Mais aussi récuser les appels à la violence. La violence d’où qu’elle vienne. Qu’elle vienne du Régime militaire (SM/DRS) ou des Groupes extrémistes divers, lesquels sont majoritairement manipulés par la SM-DRS (Régime militaire) ….

      Le Régime militaire a besoin de la violence, d’un seuil de violence, la violence étant sa logique motrice, inhérente, intrinsèque, sa matrice, sa caractéristique principale : il est né dans la violence, il pratique la violence, il manipule la violence, il vit avec/de/par/…. la violence. La violence est le terrain de prédilection des Généraux au pouvoir, leur pratique favorite, leur coutume privilègiée. La violence va dans le sens du Régime militaro-mafieux, sert et conforte les Généraux-et-Colonels criminels et prédateurs au pouvoir.

      Nous avons affaire à un Pouvoir  » militaire et mafieuse « , militaro-mafieux (1962-2017), ultra autoritaire, hyper répressif, dominant / dominateur, écrassant, corrompu et corrupteur/manipulateur ….Un Régime dictatorial (mais pas régional ou ethnique), diabolique, macchiavélique, assassin, sanguinaire, qui pratique la violence et pousse à la violence, en usant de manipulations et provocations …

      Nombre de précédents fâcheux sont là pour nous rafraichir la mémoire : Cap Sig en 1978, les Bombes de 1976, les émeutes de 1988, les Aârouchh en 2001, la création et la manipulation par la SM-DRS des Groupes armés terroristes (GIA, GSPC, AQMI), etc. etc. Mais aussi les grands Attentats de la guerre interne (1991-2017) – qui continue -, les massacres, les assassinats, les disparitions forcées, la torture généralisée, les arrestations …… perpétrés par les sanguinaires et manipulateurs de de la SM-DRS

      Il nous faut nous méfier de ceux qui appellent à la violence : ce sont des agents de la SM/DRS ou des minables manipulés par la SM/DRS….

      La SM/DRS est le Cerveau du Régime militaire, et mise souvent à induire en erreur, pousser à la faute, tromper, leurrer, semer la discorde, jouer les uns contre les autres, élever tels contre tels ….

      La violence amène le Régime militaire à répondre, comme à ses habitudes, par la violence, pour inoculer la peur, faire régner un climat de terreur, de peur totale, de confusion extrême . Le bon sens recommande de condamner la répression, et de refuser le recours à la violence

      Sa matrice principale est la violence, la violence d’Etat faut-il dire, et n’hésite pas pas à recourir à toutes les formes de violence, de répression, de mises à mort, de sévices et tortures, de massacres et d’attentats, de disparitions forcées….

      Faisons attention ! N’écoutons pas ceux et celles qui appellent à la violence ! Ce sont des minables instrumentalisés par les Maitres  » gestapistes  » de la Police politique secrète = la SM/DRS = organisation criminelle et mafieuse = le Pouvoir réel….

      Il faut aussi nous opposer aux appels à la violence, qui sont des tentatives de manipulations et de provocations dictées par les diaboliques et sanguinaires de la SM-DRS-DSS. C’est leur habitude, leur coutume, leur terrain de prédilection !

      Attention aux manipulations et provocations des criminels et diaboliques de la SM-DRS-DSS ! Refusons de tomber dans leurs pièges !

  4. Les kabyles parviennent à résister contre les démons et les malifiques alors ils sont capables d’arracher leur independance. En espace de quelques années ils sont parvenus à constituer un État et des institutions. Ils ont un hymne et un drapeau. Ils ont leur terre. La Kabylie est un pays de fait. Merci monsieur Boualem Afir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


UA-10888605-2