L’Aïd, le jour ou commence la haine

Spread the love
Réconciliation ou mascarade musulmane ?

La fête de l’Aïd est un jour de réconciliation pour le monde musulman, un jour où tous les problèmes sont mis de coté pour laisser place aux vraies valeurs de l’être humain telles qu’Allah les aurait inculquées. Les sourires se font plus fréquents. Oups je faisais un rêve ! Excusez-moi, je fais souvent des rêves utopiques et cette mascarade musulmane en était un. Quel naïf je suis !

Un air de déjà vu

Il faut remonter à l’époque d’Abraham, le père ou plutôt le grand frère de tous les prophètes et messagers d’Allah, le Dieu des arabes et de certains arabisés et ceux trompés par ce mouvement idéologique, qui s’apprêta à égorger son fils au nom de ce même Dieu, car Dieu est grand et seul son souhait est primordial.
Pour comparaison, en 1995, en France, la secte des templiers est devenue tristement célèbre par le suicide de tous ses membres, qui se sont ôtés la vie sur ordre de leur gourou qui leur promettait un monde meilleur.
Où est la différence dans le fond entre ces deux actes ?
Le dieu musulman a eu les mêmes intentions, tuer et enlever la vie. Mais Allah est clément, il envoya un ange apporter un mouton à son messager pour lui épargner la vie de son fils.
Quelle clémence !

De là, est née une tradition, qui consiste à égorger un mouton chaque année en mémoire de ce “saint homme”.
Ne se cacherait-il pas un intérêt commercial dans toute cette invention ? On sait tous que le marketing ne date pas d’hier et que depuis la nuit des temps, l’homme a su attirer l’attention et les regards sur lui à l’image des Grecs ou des Romains.
Mais ceci n’est que le début d’une très longue histoire de stupidité des moutons, excusez-moi, mon clavier m’échappe, je voulais dire les musulmans.

Pourquoi faire de cet acte commercial à la base, un symbole et un appel au meurtre ? Mais oui, c’est bien ça, le meurtre, la haine, c’est ancré au cœur ce l’islam.
L’islam et la haine sont synonymes !

Aucune crédibilité

La question qu’il faut se poser, est comment cette secte appelée islam, a pu survivre, et pire, conquérir de vastes territoires ?
Momoh le dernier rassoghyoul [1] a un jour dit, « Allah m’a parlé« , ben voyons, Rael, lui au moins n’a pas eu cette prétention de divinité imaginaire, il avait uniquement avoué parler aux extra-terrestres.

Comment croire en une religion, quand on sait que le messager de celle-ci est coupable de plus de 600 meurtres.
Mahomet a égorgé de ses mains toute une tribu qui s’était rendue. Comment croire en une religion quand on sait que son messager est coupable de pédophilie sur une fille de 9 ans, après l’avoir épousée à l’âge de 6 ans. Comment croire un messager qui déclare sa haine envers les juifs alors qu’il avait lui-même eu des rapports sexuels avec des femmes juives, après les avoir kidnappées (ce que l’on nomme du viol) !! Alors que ce peuple hébreux a toujours vécu en parfaite harmonie avec tout le monde, pratiquant leur commerce avec sincérité. Comment se convertir à l’islam et travestir son âme quand on sait que le Coran, leur livre saint n’incite qu’à la haine ?

Les musulmans ont pourtant peur, et on peut leur faire confiance en leur capacité à garder leurs prisonniers dans le coma intellectuel. Aucune Nation arabo-musulmane ou musulmane tout simplement ne reconnait les autres religions sur leur sol, alors que les nations les plus civilisées comme la France, l’Allemagne, l’Angleterre etc. les accueillent à bras ouverts en toute fraternité.
Une dame transportant une bible a été arrêtée en Algérie, deux jeunes hommes soupçonnés d’homosexualité ont été pendus en Iran, une jeune fille insoumise a été fusillée en Somalie, une femme buvant de l’alcool a été fouettée en Malaisie, un groupe d’infidèles pendus dans un terrain de foot, sous les applaudissements de la foule en extase.
Les exemples sont interminables malheureusement.

Le jour de l’Aïd n’est qu’un jour de repos dans l’année entière :

Alors quand est-ce que ces rappeurs, ces chanteurs, ces artistes, ces réfugiés, qui profitent de l’hospitalité des nations occidentales cesseront-ils d’aboyer et d’inciter à la haine ?
Car il faut remettre les choses dans leur contexte : Le jour de l’Aïd n’est qu’un jour de repos, car le reste de l’année n’est que guerres, massacres, crimes contre l’humanité, tromperies, vols, viols, racisme et mépris.
Cette association de malfaiteurs interdit également la musique !!
La musique c’est la vie, le souffle de vie. Interdire les sons mélodieux c’est travailler pour le règne de la mort !

Ceci sans parler d’un certain comportement offensif et sur la défensive dès que l’image, la caricature de Mohammed est faite.
Chaque jour on voit apparaitre des caricatures de Jésus, des juifs, on critique l’Église sans arrêt mais tout cela est regardé d’un point de vue laïc. Car dans un pays qui se respecte, cela s’appelle la liberté d’expression.
Pourquoi n’a-t-on pas le droit de reproduire Momoh dans un tableau ? Est-il si moche que cela ? Ou seulement a-t-il déjà existé ?

L’Aïd, l’apprentissage du meurtre

La fête de l’Aïd, la fête du mouton, quel plaisir y a-t-il à égorger un animal, création de Dieu. L’incohérence est là, toute vie a une âme. Quel plaisir éprouve-t-on à égorger devant d’innocents enfants qui sont pour la plupart hantés par ces images barbares, qui finissent par revenir dans leur cauchemars.
Cet Aïd est une fabrique de futurs tortionnaires.

Il n’existe aucun pays au monde qui soit en paix où la religion d’Allah est religion d’Etat !
Pourquoi continuer à se voiler la face ? Cette religion, ou cette secte, ou cette association à but très lucrative n’aspire à aucune passibilité. Ainsi les enfants, sont manipulés dés leur plus jeune âge à manier l’épée de leurs ancêtres pour égorger, non des moutons, mais les mécréants !
Ce peuple qui est l’ennemi de l’islam, car il ne faut pas oublier qu’Allah a dit, « Tuer les mécréants en les égorgeant  !  » et «  Frapper vos femmes où bon vous semble sauf le visage et les parties visibles  ! »
Désolé, je sors du sujet mais je ne pouvais résister à ces références, parce que ce sont de loin, mes tristes blagues préférées dans le livre “corps-à-nique” .

Autres détails très amusants sont ces changements apportés à ce mouvement par la suite, Ne pas boire, ne pas manger le porc, ne pas épouser plus de 4 femmes !! (mesdames vous apprécierez), ne pas changer de religion sous peine de mort, se prosterner 5 ou 6 fois par jours à la gloire de monseigneur Allah car il voit tout, sinon il sévira et apportera le malheur sur les gens.
La preuve, il a maudit les mécréants occidentaux en les chassant, ils se sont d’ailleurs réfugiés sur la Lune, à bon entendeur.

Aucun espoir, vous êtes fichus

Mes amis, vous qui croyez en une religion divine, faisons un petit jeu, à chaque fois que vous êtes d’accord avec l’une des propositions suivantes, vous marquez un point.

- Pour moi, les vacances de fin d’année s’appellent “Les vacances de Noël”.
- Je mets ma menue monnaie dans une tirelire en forme de cochon.
- Mes enfants ont le droit de regarder Winnie l’ourson et son copain Porcinet.
- Je me demande s’il est vraiment approprié de lapider les femmes victimes de viol.
- Je pense que la terre est ronde.
- Je trouve étrange qu’un homme de 50 ans épouse une petite fille de 6 ans.
- Les enfants ont le droit d’avoir des poupées Barbie ou des nounours.
- Je ne suis pas prêt à devenir un citoyen de 2e classe dans mon propre pays.
- Si ma fille est violée par un bande de racailles parce qu’elle ne porte pas le voile, j’éprouve certaines réticences à me réjouir du multiculturalisme.
- Je pense que la politique doit être décidée par des représentants élus plutôt que par une foule en furie.
- Je ne suis pas d’accord pour que mes impôts servent à financer des gens qui ne pensent qu’à me tuer.
- Je ne suis pas entièrement convaincu que “Jihad” signifie “lutte spirituelle intérieure”.
- Je n’arrive pas à comprendre pourquoi il faut exterminer les Juifs.
- J’autorise mes enfants à jouer avec des LEGO (fabriqués au Danemark).
- Je ne suis pas marié avec au moins l’un(e) de mes cousin(e)s.
- Je mets parfois en doute les reportages de la télévision publique.
- Je me demande parfois ce qu’il peut bien y avoir dans ces tentes qui marchent (burquas).
- J’ai compris que la “taqiya” n’était pas une bière mexicaine.
- Je n’apprécie pas à sa juste valeur une société multiculturelle qui oblige une grand-mère à subir un toucher rectal, avant de prendre l’avion.
- Alors que je ne parle même pas l’arabe, j’ai la prétention de comprendre la phrase “Tuez les infidèles où qu’ils soient”.
- J’ai des doutes sur l’utilité des écoles confessionnelles où les enfants apprennent que moi et ma famille sommes des moins que rien..
- Je ne comprends pas pourquoi déployer le drapeau de mon pays, dans mon pays, est une incitation à la haine.
- Je ne comprends pas à quel point la police est raciste quand elle empêche certaines minorités d’exprimer leurs frustrations en pratiquant le meurtre de masse.
- A l’instar d’Amaranthe Benar-shah, je m’inquiète de la présence de barbus lorsque je me souviens du célèbre adage « un barbu, c’est un barbu ; trois barbus, c’est des barbouzes »

VOTRE SCORE

Avec combien de propositions êtes vous d’accord ?
0 : vous êtes un bon excellent Momohien
1 à 5 : vous êtes un chien d’infidèle
6 à 10  : vous êtes un islamophobe patenté
11 à 15  : vous êtes un criminel de la pensée
16 à 20 : vous êtes un ennemi d’Allah
+ de 20  : vous êtes « un croisé sioniste, progéniture de porcs et de singes« .

Les coupables sont priés de se dénoncer prestement auprès des autorités compétentes.

Conclusion

Arrêtez de jouer avec vous-mêmes musulmans, car l’islam modéré n’a jamais existé, le vrai islam tel qu’il a été inventé par Momoh et ses compagnons d’armes est la guerre au nom de leurs intérêts.
Ben Laden a tout compris : Le vrai islam est dans le geste de cet enfant de 11 ans, à qui on ordonne d’égorger un homme au nom d’une falsification historique. Alors, allez-vous encore faire tourner leur business ou allez-vous enfin comprendre que vous n’êtes que le paillasson sur lequel les Arabes, (je parle de ceux de la péninsule arabique, pas les faux) se nettoient les pieds remplis de sable, à force des tempêtes monétaires que vous leur fournissez !

Il n’existe aucun remède à cette maladie qu’on appelle l’islam, car elle lobotomise les cerveaux et réinvente les vies, tout comme elle a réinventé l’Histoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *