27 juin 2017

L’Amérique du Nord par Air Algérie

En voyageant vers l’Amérique du Nord, je n’ai pu m’empêcher de remarquer que les hôtesses de l’air d’Air Algérie étaient âgées et bien enveloppées. Je voyage souvent par British Airways et les hôtesses de l’air de cette société sont très fines, je suspectai même qu’ils devaient les recruter d’un centre pour anorexiques ou qu’ils les passaient dans un taille-crayons avant de les embarquer. Elles ont des fesses aussi plates qu’un iPad et circulent librement dans les couloirs de l’avion sans déranger les passagers, même quand elles se rencontrent. D’ailleurs, on a l’impression qu’elles sont propulsées par la respiration des passagers. Quand un passager éternue, elles s’agrippent au siège le plus proche pour ne pas s’envoler. On les voit souvent observer les passagers sur le point d’éternuer qui est presque un délit sur British Airways. C’est même insérer dans l’annonce du commandant de bord :

“Ladies and gentlemen, my name is John Stewart, we have a great pleasure of welcoming you aboard of British Airways flight 2757, we will be cruising at the speed of 875 km an hour, we may experience some turbulences on our way ; but please remain calm as we will have everything under control. Please, may I remind you that smoking, farting and of course sneezing is not allowed on board of the aircraft.On behalf of BA and the entire crew, we wish you a nice flight and we remain entirely at your service during this short trip. Thank you.”

Cela donne à peu près cela :

« Mesdames et messieurs, mon nom est blablabla…. […] nous voulons porter à votre attention que fumer, péter et éternuer sont strictement interdit à bord de cet avion… de la part de BA… Bla blabla… merci »

Sur Air Algérie, c’est une autre histoire. J’ai vu une hôtesse qui était tellement bien enveloppée que ses fesses ne seraient pas tolérées comme bagage à mains. Et si elle devait enregistrer ses fesses, il y aurait un excès de bagages de 7.5 kg. Les fesses de la dame devaient faire à peu près 29 kg. Je ne les ai pas pesées, mais d’après les vibrations quand elle réussissait à passer dans les couloirs, j’ai déduit cela par mon verre d’eau qui faisait des vagues à son passage. Le pire, elle roulait des fesses en passant et si vous aviez la malchance de vous prendre une de ses fesses sur le visage, c’est un coma certain jusqu’à votre destination… et probablement au-delà. Elle roulait tellement les fesses que l’air décoiffait les passagers sur son passage.

Un message au directeur d’Air Algérie :

« Monsieur, réduisez les fesses des hôtesses de 75%, augmentez le bon service de 50%… et empochez les 25% de différence ! »

Un passager vers l’Amérique du Nord.

Hmimi O’Vrahem

UA-10888605-2