Le GPK retrouve sa voix !

Le 14 septembre dernier, nous avions réalisé un article-satirico-néo-réaliste, sur l’intervention du président du Gpk à la fête de l’Humanité 2010.
Avait-il un chat dans la gorge ? Ou bien avait-il perdu sa voix ?
Ce qui ne changeait pas de l’ordinaire, car on ne comprenait pas grand chose à ce qu’il disait !

Nous avons la joie et l’honneur de vous apprendre, que tout va mieux !
Ferhat Mehenni a retrouvé, son magnifique timbre de chanteur de bluettes pour jeunes filles en fleurs… grâce au montage video.

Le montage video, est une technique fabuleuse, où l’on peut apposer une voix off, sur des images enregistrées. Parfois on peut même y intégrer des effets spéciaux (bouhhhh, il y a le loup !).
La voix est alors enregistrée au préalable, dans des conditions optimales, pour éviter tout risque de manque de son (chat dans la gorge ?),
d’une soirée trop arrosée, de copains un peu trop gais et dévêtus, ou des parasites sonores comme des maracas

Grâce à ce précédent article (>ICI<), une vidéo refaite, toute belle et étincelante (bling), a été mise en ligne sur youtube, par l’agence de presse kabyle. Une excellente initiative, qui commence enfin à donner une image un peu plus construite.
Notons, qu’il se nomme toujours Ferhat Mehenni… pas à un seul moment nous avons eu signe de vie d’un certain Ferhat At Sεid (vu au Journal officiel de l’Anavad).

1-Le son y est impeccable.
Fini les maracas en arrière fond, en provenance du stand du Mexique, qui était à côté.
Mais visiblement quelque chose se trame avec les Mexicains. Car nous les retrouvons dans la video n°2 (lien en fin d’article), grattant une sorte de mini mandoline, et tirant la chansonnette.
Adiosss les chanteurs kabylosss… ! Ya com un osss !
Ô sol mio la la la !!!

Des Mexicains sur une vidéo kabyle, cherchez l’erreur…


2-Le choix des images est soigné : des petits enfants dociles et malingres, amateurs de massage du cuir chevelu. Les poignées de mains sont franches, et enfin… nous avons des sourires.

Nous découvrons le fameux verre de la fraternité, levé avec de l’Orangina ! (La voix off le précise. No alcohol please ! Bizarre, ça me rappelle quelques pratiques religieuses en provenance d’Arabie. Mais comment s’appelle cette religion déjà ??).


3-Ferhat Mehenni lit impeccablement son texte, qui est miraculeusement cohérent. Il évite tous les écueils que nous avions pointés. On l’imagine aisément derrière son micro… sans le grignoter cette fois ! (Oui oui, le micro n’est toujours pas en chocolat. Et puis cette manie équivoque et reptilienne de toujours tirer et donner des petits coups de langue, à droite et à gauche, slurp slurp…).


4-La communication de terrain est à l’honneur. En effet, on peut voir Monsieur Mehenni échanger longuement… très longuement, avec une jeune fille en fleurs, au corsage intéressant (hum slurp slurp !).


5- Scoop : Nous apprenons, par le président en exil, que nous sommes à présent des Roms-Kabyles. Après les Mexicains, voici les Indiens (pour le coup beurk beurk, adiosss les slurps slurps).

Notons que le terme de Rom a été adopté par l’Union romani internationale (IRU) et les Nations unies pour désigner un ensemble de populations, ayant en commun une origine indienne, dont les langues initiales sont originaires du nord-ouest du sous-continent indien.

Monsieur Mehenni, nous sommes Kabyles, et nullement complexés par notre héritage. Nous mangeons du seksu, et non pas des enchiladas ou des byrianis, fort délicieux au demeurant (slurp slurp). Et nos ancêtres sont des Kabyles, et non des Tamouls, des Indo-Aryens, etc.

Au final, nous pouvons constater, que le premier reportage de l’agence de presse kabyle, a rebondi sur un de nos articles…

Les prochaines étapes à analyser :
A/ La communication de représentation, où comment apprendre à charmer un public, pour le rallier à une cause, en étant accueillant et très souriant.
Ça peut aider. Car le look « porte de prison », fait vraiment DRS…

B/ Se décomplexer, et assumer sa kabylité.
C/ Comment défendre les Kabyles, sans se raccrocher à la cause des sarahouis-tueurs-de-Kabyles-et-pro-Palestiniens…


Signé : Ceyring
Coach officiel et officieux en communication du GPK
Autoproclamé par moi-même.
Reconnu d’utilité publique, par un décret qui l’a décrété.
Auto-dédicace : A moi, bien sincèrement !


En cadeau, la nouvelle vidéo – Un moment nommé « découverte » :

Après

 

Avant :

 

La fête de l’Huma expliquée par l’agence de presse Kabyle :

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *