22 juin 2017

Le mouvement citoyrien

À la lecture de leurs coraneries, on se demande si les quelques résidus de ce pseudo-mouvement vivent avec leur temps ou leurs cerveaux sont toujours bloqués au septième siècle ? Décidément, la schizophrénie continue de causer des dégâts irréparables chez certains zombies ! Rappelons-nous. Pendant les tristes et monstrueux événements du printemps noir, bien des conclaves, des débats, des conférences et autres rencontres ont eu lieu aussi bien en Kabylie qu’au sein de notre diaspora. Certains intervenants n’ont pas hésité à parler clairement de la proclamation de l’indépendance de la Kabylie. Les uns les ont qualifiés de demeurés, d’autres les ont tout simplement accusés d’être à la solde des services izzangiryan. Lesquels des uns et des autres ont eu tort ou raison ? À vous de juger.

Depuis ce terrible printemps de 2001 qui nous a marqués pour l’éternité, certaines brebis galeuses continuent de dresser des obstacles sur le chemin qui doit nous conduire vers l’indépendance de notre chère Kabylie. Regardons de près le bilan de ce mouvement mort-né depuis ce cauchemardesque printemps noir.
Construction intensive de mosquées en Kabylie, arabrutisation totale de l’école, mise à genoux de la Kabylie par l’entremise d’un terrorisme dit islamiste, organisé, financé, soutenu, et encouragé par le pouvoir colonial arabo-obscurantiste d’Alger. Pendant que des Kabyles, dignes de ce nom, remuent ciel et terre pour nous sortir de ces ténèbres d’un autre âge, d’autres, épaulés par les envahisseurs d’après 62, continuent de déployer des efforts insoupçonnables pour nous renvoyer à l’âge de la pierre et anéantir définitivement notre identité kabyle.

Bien des choses ont été dites et écrites sur les inqualifiables bévues des responsables politiques et militaires kabyles de 54-62, et l’on s’aperçoit toujours que trop peu d’entre nous ont saisi la gravité de ce passé qui a largement et fortement contribué à l’extinction de notre identité kabyle.

Est-ce que les partis algérianistes, dits kabyles, qui ont pris en otage la Kabylie, pendant des décennies, ainsi que ce mouvement citoyRIEN [1] et bien d’autres structures, comprendront que quel que soit le prix à payer, la Nation kabyle refusera indiscutablement et énergiquement sa mort programmée ?

Depuis la crise de 49, qui n’était rien d’autre qu’une machiavélique affaire entre Arabes et Kabyles en passant par la plate-forme de la Soummam qui nous a mis à terre, dont les responsables ont réussi à se débarrasser de Messali et à sauvegarder le messalisme, à savoir le fameux mémorandum de 47 adressé par le barbu à L’ONU dans lequel il était bel et bien stipulé que langiri [2] est arabe et musulmâne, certains Kabyles, au service de cette « idiologie » mortifère, continuent de nous enfoncer et de vouloir clairement en découdre avec les résistants que nous sommes.

Il est plus que jamais temps que ces Kabyles de sévices comprennent que rien n’arrêtera la Nation kabyle dans sa grande marche vers sa liberté, sa souveraineté et son indépendance ! À tous les traîtres, rappelons que nous sommes déterminés d’en découdre avec le colonialisme d’après 62, quels qu’en soient les sacrifices à consentir. Leur puissante faiblesse ne fait que nous revigorer de jour en jour.

Win yettun at-id nesmekti.

ARUY

Notes

[1mouvement citoyen des arouchs

[2l’Algérie

UA-10888605-2