Le tonneau des Danaïdes

Spread the love

Le tonneau des Danaïdes était un tonneau percé que les filles de Danaos étaient condamnées à remplir sans fin…

Évoquer le tonneau des Danaïdes, c’est faire allusion à une tâche dont on ne voit jamais le bout.

L’histoire à l’origine de l’expression se passe dans la mythologie grecque aux environs de ce qui est aujourd’hui l’Égypte et la Libye. Nous avons là deux frères, Égyptos et Danaos. Le premier a eu cinquante garçons, le second cinquante filles.

À la suite d’une querelle avec son frère, Danaos fuit avec sa nombreuse progéniture en Argolide, située en Grèce dans la péninsule du Péloponnèse.

Une fois arrivés, ils sont rejoint par les fils d’Égyptos, donc les cousins des filles de Danaos, les Danaïdes, qui sont demandées en mariage par les garçons.

Le père des demoiselles n’est pas favorable à ces unions, mais il fait semblant d’accepter et demande à chacune de ses filles de tuer son époux lors de la nuit de noces.

Toutes acceptent, sauf Hypermnestre mariée à Lyncée.

Lyncée qui, plus tard, se chargera de trucider son beau-père et ses quarante-neuf cousines entretemps remariées.

Compte tenu de leur méfait, ces dames ne pouvaient qu’être envoyées en enfer.

Et c’est dans ce charmant lieu de villégiature que, en guise de punition, on leur confia la mission (qu’elles ont dû obligatoirement accepter) de remplir sans fin un tonneau au fond percé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *