24 mai 2017

Les Chawis et Kabyles ne parlent pas berbère

« Les Romains divisaient ces populations en deux grandes familles les Numides ou nomades, et les Gétules, qui étaient fixés au sol.

Puisque nous retrouvons ces deux grandes familles sans qu’elles aient rien perdu de leurs coutumes, nous devons conserver cette division, et c’est pourquoi nous avons distingué les Chaouïa, qui pour nous sont les anciens Numides, des populations fixes établies en Kabylie.

Mais il y a une troisième race dont le type, les coutumes et la langue ne sont point en harmonie avec la plus grande partie de nos montagnards et cette race se trouve dans les oasis, vivant à demeure fixe, et dans l’intérieur du Sahara, sous la tente. Les premiers ont pris les noms des oasis qu’ils habitent, les seconds sont les Touareg.

Les uns et les autres parlent la langue berbère, sauf quelques différences peu sensibles.

Il nous semble, d’après ces observations, que le nom de Berbères doit être donné aux habitants des oasis aux Touareg et aux rares tribus sédentaires qui, situées au Nord et surtout à l’Ouest, vers le Maroc, parlent le berbère, tandis que les Chaouïa et la plus grande partie des Kabyles, étrangers à cette langue, doivent conserver les noms qu’ils se sont donnés. »

L’étymologie du mot Berbère vient évidemment de celui de barbare que les Romains attribuaient à tous les peuples étrangers dont les habitudes se rapprochaient des temps primitifs.

Or, à l’époque carthaginoise et romaine, les indigènes qui peuplaient l’Afrique du Nord étaient regardés comme des barbares et appelés ainsi.

Un auteur du XIXe siècle, ouvrage publié en 1860 dans lequel l’auteur étudie l’Afrique et en fait une description de chaque peuple et régions. Il évoque l’histoire, parle de l’armée française, des populations, de l’administration et de la colonisation,

8 Comments

  1. on fait des greffe d’une bonne variété de fruits sur un pied enraciné originaire pour avoir de bon fruits; arrêtons ce débat stérile.

  2. le mot Berbère vient du mot Barbare ? c’est a démontrer du moment que les Égyptiens du temps des Pharaons ont repérés des peuples du nom de Barabita en Afrique du Nord. De grâce n’avalez pas toutes les couleuvres qui sont sur le marche de l’intox. Lisez les historiens Africains.

    • Oui, des imbéciles croient pouvoir nous leurrer en rapprochant les termes berbères et barbares. c’est pour dénigrer la grande race berbère dont ils sont jaloux.

  3. Croire aux écrits mensongers de la France coloniale c’est ADMETTRE son imposture.
    Tout est faux. Chercher pourquoi elle insiste sur ce qui est arabe alors qu’il ne l’est pas car c’est ainsi qu’elle fait croire à son histoire arabe.

    La France à double visages… Une malédiction pour les peuples qu’elle a colonisé. Elle ne lâche pas prise des siècles après.

    Les gens croient que son pouvoir est pour la liberté et la démocratie des peuples en vérité c’est un état extrémiste qui joue aux doubles jeux avec des politiques distinctes. Une pour l’occident, (liberté », démocratie), l’autre pour sa création « Arabe » devenus puissants et alliés, par une politique favorisant sa suprématie pour aliéner voire contrôler les indigènes avec elle au sommet pour chapeauter le tout. Des autochtones deviendront des mutants après l’arabisation dont par ailleurs on devrait parler de syriakisation car ce qu’on appelle de l’arabe sa grammaire alfya est établie les numides chrétiens et donnera l’islam des sarrasins africains qui fera les guerres et conquêtes dites arabes. Une manipulation de l’histoire pour tuer tamazgha .Et l’imposture par les fossoyeurs qui ont écrit l’histoire a fait le reste.
    Une fois les nations arabes créées par cette France diabolique en à peine 150 ANS à coup de milliards grâce au pétrole l’arabisation entamée par la France fera des peuples que nous connaissons affublés d’arabes. C’est ainsi que l’Ouest, lmaghrv en tamazight deviendra de l’arabe elmaghreb (arabe) l’ouest pour désigner le nord. Une aberration. Tout ce qui amazigh deviendra de l’arabe alors que la race arabe n’existe pas tout comme le cheval de barbe amazigh devient arabe avec le reste de l’histoire. L’occident et l’Orient, peuplées et civilisés par les africains .Par un jeu de l’église et ensuite des états déposséderont de tout imazighens à leur profit et leur création de faux peuples. Deux régions anti amazigh pour des raisons que chacun peut comprendre, l’islam ayant été détourné pour le malheur des autochtones. Peu savent la vraie histoire. Celle écrite par ces menteurs n’est qu’un tissu de gros mensonges. A présent la France est démasquée sa politique est mise en évidence il reste aux peuples de se débarrasser de la France et de ses alliés pour renaître à défaut c’est leur fait annoncée
    CAR LE PROJET DE DESTRUCTION EST TOUJOURS EN ACTION. IMAZIGHENS ET LES PEUPLES INDIGÈNES DOIVENT SE RÉVEILLER.

    LES ARABES UNE CREATION FRANCAISE
    franceculture.fr/emissions/concordance-des-temps/les-arabes-au-xixe-siecle-une-invention-francaise

  4. Ces Arabes qui n’ont jamais été !

    HADY HOUDA·MERCREDI 21 DÉCEMBRE 2016

    L’idée d’attribuer le mot  »les Arabes » désignant les peuples du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord n’est pas arabe. C’est une invention occidentale et européenne pour être précis. Par simplification et par un total mépris de ces peuples, les médias et intellectuels européens du XXe siècle ont inventé cette affabulation à tous ceux qui parlent arabe. Pour certains, ceux qui n’ont pas une grande culture, ils y mettaient même l’Iran, l’Afghanistan, Les Kurdes et parfois même les Turcs. Pourtant ces mêmes médias et  »intellectuels » ne qualifient pas de Français tous les peuples qui parlent français. (La Suisse, La Belgique, Le Québec et beaucoup de pays africains…) Pire, ils refusent le même droit de dénomination qui est pourtant légitime pour d’autres pays. Si on prend le Tchad, le Niger, Le Mali, la Mauritanie, le Burkina Faso dont la population parle le Peul ou Fulfulde et qui, ethniquement, est issue de la même branche. Tous ces pays et quelques-uns d’autres pourraient logiquement porter le nom de Peuls. Mais là, nos maîtres occidentaux le refusent par crainte qu’un jour, une idée saugrenue de réunification puisse traverser l’esprit de certains citoyens de cette région.
    Vous imaginez que l’Égypte et le Soudan sont des pays arabes? Que la Mauritanie aussi? C’est hallucinant. C’est une insulte à l’histoire. C’est un énorme contresens au point de vue historique et anthropologique. Non seulement, les colonisateurs ont partagé et divisé les territoires qu’ils avaient sous leur domination comme bon leur semblait, mais aussi, ils ont décidé et ordonné aux petits pions qu’ils ont mis en place de réciter la leçon et de bien la répéter et gare à celui qui ne saura pas obéissant. Il sera renversé par un frère ou un cousin qu’ils ont préparé en embuscade.
    Toutes ces peuplades n’ont de commun que la pratique approximative de la langue arabe et de la religion musulmane. Sinon, ils diffèrent en tout point dans leurs histoires et leurs structures sociales et culturelles. La ressemblance physique et de mode de vie entre un Saoudien et un Mauritanien est similaire à celle du même Mauritanien et d’un Mongol.
    Un petit rappel historique :

    Les Arabes d’avant et des premiers temps de l’Islam n’étaient pas très nombreux. Quelques tribus autour de La Mecque, ni plus ni moins. D’autre part, ils ne savaient ni lire ni écrire. Les premières transcriptions de la langue arabe étaient réalisées par des juifs. Donc, ne sachant pas lire, ils ne savaient rien du monde. Cependant, il est attesté aujourd’hui que des échanges entre commerçants habitant la péninsule arabique et l’Inde et même jusqu’à la chine ont eu lieu. Mais du côté Ouest, ces échanges étaient limités à la HABASHA (Somalie, Éthiopie, Érythrée) et l’Égypte (Égypte actuelle et Soudan). C’est-à-dire limités à la rive africaine de la mer rouge. Les recherches archéologiques n’ont pourtant jamais trouvé de trace de moyens de transport maritime dans la région de la péninsule arabique comme le fut le cas pour l’Égypte et l’Éthiopie. Cela nous laisse à penser que ce sont bien les Égyptiens et les Habachys qui étaient en charge des traversées commerciales de la mer rouge. Du côté Est, cette tâche incombait aussi aux Perses et aux Indiens. Donc, sans le concours des peuples aux alentours, les Arabes n’auraient jamais pu connaître d’autres terres. Manifestement, ils ne pouvaient pas conquérir le monde à dos de chameaux.
    Le Mythe des invasions arabes d’islamisation.

    L’islamisation de l’Afrique du Nord a été réalisée en plusieurs étapes. Les Arabes ne savaient même pas que ces territoires existaient. Dans un premier temps, ils ont conclu un accord de paix et de non-agression avec le roi de la HABASHA (Éthiopie) qui était en délicatesse avec l’Égypte. C’est certainement cette alliance avec ce roi qui a encouragé les Arabes à envahir l’Égypte. En leur offrant des soldats-esclaves et un droit de passage et de protection sur son territoire, le roi de la HABASHA a gagné la partie en ayant à l’Est les Arabes pour amis et au Nord la défaite d’un ennemi de longue date. Les Arabes sont montés depuis le Sud(Éthiopie) vers le Nord(Égypte). Ils n’étaient pas nombreux, ils formaient l’essentiel du commandement, mais la totalité des soldats étaient des esclaves Africains à qui on a promis richesses et affranchissement en cas de succès de la campagne d’islamisation. La technique étant bien rodée par la conquête de l’Égypte*, les Arabes l’ont reconduite avec succès pour la Libye et la Tunisie.
    Une fois installés en Égypte, pour la conquête de la Libye et la Tunisie, ils ont recruté des NUBIENS du sud à la recherche de la fortune, et ont promu quelques esclaves HABASHYS au rang de subalternes avec les mêmes conditions et promesses (richesses, femmes blanches et affranchissement). Ce qui était réalisé dans un bain de sang au point que la Kahina avait incendié le territoire pour le rendre inhospitalier et sans valeur pour les nouveaux occupants. Donc, la Tunisie et la Libye n’étaient pas vaincues par les Arabes, mais bien par les Nubiens et les Habashys. On en conserve encore des traces dans le dialecte Tunisien.  »HABASH » veut dire voyou qui ne respecte rien. Les Arabes n’étaient que quelques dizaines tout au plus. Ils tenaient les rôles des maîtres.
    Les musulmans ont fondé Kairouan, une ville du centre de la Tunisie. Ils se sont installés dans les régions côtières, ils ne sont pas aventurés tout de suite vers l’Ouest, en Algérie et au Maroc. La technique de conquête de nouvelles terres étant éprouvée à deux reprises, la première fois en Égypte grâce aux Habashys et la deuxième fois en Tunisie grâce aux Nubiens. L’adage dit, jamais deux sans trois. Alors les musulmans de Kairouan, pour préparer leur campagne de l’Ouest, ont recruté de force parmi les Berbères de la région qui fournissaient la majorité des effectifs des bataillons. Cette fois, on trouve même des Berbères parmi les chefs. (Tarif ibn Malik, Koceila, Tarek Ibn Ziyad…) Donc en résumé et pour faire simple:
    – Conquête de L’Égypte par des mercenaires HABASHYS
    – Conquête de La Tunisie (Ifriqyia) par des mercenaires NUBIENS
    – La conquête de l’Algérie et du Maroc par des Berbères (NUMIDES).
    Historiquement, culturellement et même ethniquement, la partie africaine du monde arabe n’est en rien arabe. Le Nord Afrique n’a d’arabe que la langue et l’appellation qui était suggérée par la France et les Occidentaux en général.
    Il n’y a d’Arabes que les pays de la péninsule arabique (le Yémen, l’Arabe Saoudite, Oman et les E.A.U). L’Irak et alentour sont des Babyloniens. Au nord, La Jordanie, la Palestine, le Liban et la Syrie ce sont des Araméens, Syriaques, Assyriens et Assyro-Chaldéens. Quant à la partie africaine, on peut simplifier en disant que de la Mauritanie jusqu’à la Libye sont des berbères Tamazight. L’Égypte est toujours l’Égypte et le Soudan est Nubien.
    Les intellectuels et les historiens dits ‘’arabes’’ doivent aujourd’hui sortir de ce piège et replacer leurs pays d’une part, en dessinant de nouvelles frontières qui auraient du sens, et d’autre part en tenant compte de l’environnement réel et des contextes historiques de ces territoires.

    * L’histoire officielle est toujours écrite par les vainqueurs. Heureusement que les arabes de cette époque ne savaient ni lire ni écrire. Il nous restait que des bribes de récits racontés plus proches du conte que de l’histoire. Les Arabes, de par leur statut de maîtres blancs et fiers, ne voulaient pas partager la gloire avec d’autres surtout s’ils sont des esclaves.
    L’histoire officielle glorifie un général arabe du nom d’AMR IBN EL-AS dans sa conquête de la basse Égypte (Égypte du nord) sans nous dire plus sur l’origine de ses soldats, sachant que les Arabes ne représentaient guère plus de trois tribus décimées par les guerres internes et fratricides. Rappelez-vous la razzia et la boucherie organisées quelques années plutôt par Mahomet contre la tribu de Quraysh à La Mecque et le massacre de deux tribus arabes de confession juive à Médine (Yathrib). L’histoire nous dit clairement, que les Arabes musulmans n’étaient que très peu nombreux à cette époque. La conquête du Nord de l’Égypte s’est déroulée en deux temps:
    – Elle a débuté courant 639 jusqu’à 641
    – de 641 à 646 reprise par les Byzantins
    – finalement de 646 à aujourd’hui  »arabe »
    L’histoire nous dit aussi que la Nubie (la Haute Égypte et le Soudan) est conquise avant 641. Il suffit alors d’assembler le puzzle pour comprendre qu’Amr Ibn El-As ne faisait que chahuter au Nord sur la côte méditerranéenne pendant que l’essentiel des troupes formées d’esclaves HABASHYS avançait au Sud. Amr Ibn El-As a mis 7 ans (de 639 à 646) pour soumettre les territoires côtiers du Nord. Alors que les Habashys ont soumis la Nubie (le Soudan, et pas moins du 80% du territoire égyptien) en 3 ans seulement(de 639 à 641). Sans le concours des Habashys qui ont stabilisé le Sud et le centre, Amr Ibn El-As n’aurait jamais pu vaincre les Byzantins au Nord.

    facebook.com/notes/hady-houda/ces-arabes-qui-nont-jamais-

    • « Les Arabes d’avant et des premiers temps de l’Islam n’étaient pas très nombreux. Quelques tribus autour de La Mecque, ni plus ni moins ».
      Moi je dis que jamais il n’a existé de vrai peuple arabe avant qu’on l’inventât avec les manipulation et les attributs d’autres civilisations qui par ailleurs africaines qui à l’origines des autres. Qui possède l’écriture à de l’avance sur celui qui n’en a pas. Or même le latin et d’origine africaine. Tout vient du punic..Les phéniciens que l’on fait passer pour des envahisseurs leurs ancêtres sont des nords africains comment civiliser ses ancêtres?

      Même ces qqs tribus dont admettez ne sont que l’invention des fossoyeurs qui avaient besoin de cette fausse histoire pour les faire exister. Et c’est ainsi que l’on leur attribut les chiffres le cheval l’islam etc..alors qu’il n y a aucun élément leur appartenant. La grammaire et les chiffres ont numides y compris le zéro. Le cheval de barbe idem ..savez-vous que l’ORIENT ,était habité par les nords africains et que des kabyles même sous l’empire otttoman géraient la Mecque et Médine ,de tamdint ,appelait YATHRIB,yath-rbi ,avant le latin et le pseudo prophète était une fabrication de l’église dont l’islam (loisdes sarrasins). J’ai toute une liste de nom d’un voyageur qui a écrit au 18 eme siècle avant que les occidentaux n’inventent l’Arabie comme l’Algérie.
      Chercher à comprendre LA FIN DE ROME et la reprise du pouvoir par l’église. Et la déchéance de tamazgha numide commencera.
      La vérité amère est à découvrir…
      Bonne année à tous

  5. Aller aussi loin dans les Histoires; et du temps de JC (jules César), pour dire que nous étions des barbares!?
    Selon Napoléon, nous sommes des arabes.
    Plus présent sous Mittérand, ich bin beur et maintenant we are beurbeurs avec un chemin de croix musulMENT! Muz..
    Et ils ont dit, et nous rapportons comme guidé par notre mourant stéph-âne ôkins sur roulettes: la lumière s’est arrêtée en 622 après JC (Jésus).

    Aie, ces RECTOviseurs du passé que ça fait mal!

    Demain: c’est encore hier; une vérité: un mouton, deux moutons, trois …..mille et un moutons.
    Ils diront! Et nous dirons? Ce qu’ils diront?

    PetS: Pardon Monsieur Stephen Hawkins, mais le temps est fourbe et en « bordel » .

Les commentaires sont fermés.

UA-10273892-2