Les femen se déculottent

Entièrement voilées de la tête aux pieds lors de leur comparution au tribunal. Leur tenue a certainement incité la clémence des juges tunisiens. Les femen ont été libérées.

Se seraient-elles converties à l’islam ? Il est vrai qu’il suffit de répéter une phrase, en arabe, devant 2 musulmans pour se convertir. Nous en saurons un peu plus à leur retour en Europe.

Trois Femen européennes, condamnées à quatre mois de prison pour une manifestation seins nus en Tunisie, ont exprimé mercredi des excuses et promis de ne pas recommencer lors de leur procès en appel à Tunis.

« Je regrette cet acte et je m’en excuse« , a dit l’Allemande Josephine Markmann au juge Moez Ben Frej, qui lui faisait remarquer en français que « le droit musulman interdit de tels actes« .

« On ne pensait pas choquer les Tunisiens à ce point, il est hors de question pour nous de recommencer« , a répondu à son tour l’une des deux Françaises Pauline Hillier.

La dirigeante de Femen à Paris, Inna Shevchenko a qualifié ces regrets « de retournement inattendu de la situation« . « J’ai de gros soupçons que les activistes ont subi d’énormes pressions psychologiques« , a-t-elle indiqué à l’AFP.

Incarcérées depuis le 29 mai, jour de leur action seins nus devant le Palais de justice de Tunis pour soutenir Amina Sboui, les trois femmes ont été condamnées le 12 juin en première instance à quatre mois et un jour de prison ferme pour « atteinte aux bonnes mœurs et à la pudeur« .

Leur condamnation avait été critiquée par des ONG internationales et des pays européens.

Quant à Amina Sboui, elle est toujours détenue pour avoir peint « FEMEN » sur le muret d’un cimetière musulman pour protester contre un rassemblement salafiste à Kairouan (centre).

Avec agences.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *