26 juin 2017

Maltraitance des écoliers en Kabylie

Les enfants kabyles, filles et garçons rejettent massivement la langue arabe. Les statistiques pourraient montrer que plus de neuf enfants sur dix (9/10) ne prennent aucun plaisir à étudier en arabe. Les enfants kabyles excellent dans toutes les autres matières et même la langue arabe qu’ils rejettent – les résultats du bac le prouvent bien en Kabylie – . Et si pour un moment, nous pouvons imaginer ce qu’un nouveau système éducatif apporterait à nos enfants, nous aurons des génies en Kabylie. Nous les avons déjà et cela malgré toutes les implications de la colonisation arabo-musulmane dans nos écoles.

La question que je vous pose : Avons-nous le droit d’abandonner nos enfants ? De compromettre leur avenir avec une langue de « bois » qui ne sert à rien sauf a semer l’ignorance sur son chemin ?

La violence contre les enfants dans les écoles de Kabylie redoublent de férocité. Certains enfants, même retardés mentaux se font battre. Ils sont aussi humiliés devant leurs camarades. Aujourd’hui, les anciens élèves gardent les séquelles de ce traumatisme scolaire. Plus de 90 % des garçons ne parviennent jamais au lycée. Arrivés au CEM, ils ressortent cette agressivité dont ils sont fatigués et se font immédiatement expulser. La torture existe… mais elle est devenue une norme.

Violence contre les enfants dans les écoles à Wizran et en Kabylie….

Le maitre d’école sur cette vidéo continue d’exercer impunément son métier de « voyou » dans les écoles d’At R’Zine. Il est actuellement à Awrir n’Djida… nos enfants sont utilisés comme des bœufs qu’on prépare pour bien labourer…

Hmimi O’Vrahem

 

UA-10888605-2