Pour la continuité du combat kabyle

Nous les makistes on n’a rien fait depuis dix ans, a part prêcher, nous sommes maltraités et insultés par tous, les uns se moquent de nous et certains nous méprisent, calomniés par les autres. Nous ne pouvons plus reculer ! Puisque nous savons qu’aujourd’hui, le peuple kabyle se compose pour un tiers de héros, pour un autre tiers de lâches, alors que le reste sont des traîtres, comme condition de notre liberté à l’égard du pouvoir arabo-raciste d’Alger, il faudrait d’abord nettoyer notre région. Les partis politiques traditionnels kabyles on échoué dans cette tâche. Le jour de la création d’un autre mouvement est venu. Mais avant cela, il doit y avoir un jour de vérité pour ceux qui pendant des années nous ont conduit à leur manière criminelle. Le nettoyage de la région doit venir avant la bataille avec le pouvoir arabo-raciste d’Alger, on doit trier les Kabyles entre ceux qui se disent « Nous sommes des Kabyles et fiers de l’être » et ceux qui ne veulent pas être des Kabyles ou ceux qui ne sont pas du tout Kabyles. Notre Mouvement est opposé avec le cri « La Kabylie restera toujours algérienne ! » En vérité combien de temps, vous pensez, que vous pouvez maintenir la Kabylie dans cet état ?

Pour nous il n’y a qu’un seul chemin qui mène tout droit. Nous savons que la lutte qui est maintenant flamboyante sera un dur combat. La grande époque, que nous attendions depuis longtemps a maintenant commencé. La Kabylie s’est réveillée.
Je peux dire avec fierté, frères du MAK que si le peuple kabyle tout entier était maintenant en possession de l’esprit qui est en nous et en vous, la Kabylie serait indestructible. Même sans armes, la Kabylie représente une force inouïe à travers cette volonté intérieure trempée comme l’acier. Aujourd’hui nous pouvons dire aux partis politiques kabyles qui veulent poursuivre le juste milieu qu’ils doivent renoncer à l’espoir d’atteindre les grands et les plus grands objectifs. Jusqu’à aujourd’hui, la demi-teinte et les tièdes sont restés à la malédiction de la Kabylie, les partis kabyles, doivent prendre leurs responsabilités, soit ils s’acceptent comme kabyles soit comme arabes, pas de juste milieu.

Il y a deux choses qui peuvent unir les hommes : des idéaux communs et de criminalité de droit commun. Nous avons inscrit sur notre bannière du grand idéal kabyle et que pour cet idéal nous allons nous battre jusqu’à la dernière goutte de notre sang. Nous les makistes. Nous savons que deux choses peuvent nous sauver : d’abord, la fin de la corruption dans notre région.

1)- nettoyage de tous ceux qui doivent leur existence tout simplement à la corruption. Grâce à la cruauté la plus brutale envers tous les responsables corrupteurs, on va rétablir l’honnête dans la région. Il doit être prouvé que le Kabyle n’est pas un homme qui vend son honneur pour de l’argent, mais un homme digne et fier ! Les mentalités des Kabyles doivent redevenir ce qu’il était une fois.

2)- le point le plus important est que le jour viendra où un gouvernement kabyle doit avoir le courage de déclarer aux arabo-raciste d’Alger que : « que le projet de société arabo-islamique est fondée sur un mensonge monstrueux. Nous refusons de nous reconnaître dans ce projet plus longtemps. Fais ce que tu veux ! Si vous voulez la guerre, allé la chercher ! Ensuite, nous verrons si vous pouvez réduire dix millions de kabyles en esclaves ! Nous verrons qui est le plus fort, l’esprit des arabo-racistes ou la volonté de peuple kabyle.

Bismarck a dit à ce sujet que « le destin des peuples n’a pu être déterminé ni par décisions de majorité, ni par des traités, mais seulement par le fer et le sang. »

Jughurta des Ouadhias

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *