22 avril 2017

Pudeur tunisienne

Situées au large de Sfax, les îles Kerkennah sont un coin de l’Eden. Le ciel ,d’un bleu à couper le souffle, a été dessiné par Klee en personne. Et les palmiers, une forêt, par Matisse à son retour du Maroc.

Le vent souffle. La mer est étale, à fleur de sable et d’algues.
Des maisons blanches et bleues, couvertes par le cri des mouettes.
Les bougainvilliers, rouges et blancs, montent furieusement vers le soleil du Sud.
L’hôtel quatre étoiles est situé dans une crique. En face mouillent des bateaux à voile dont les mats sont recouverts de lampions multicolores. Retour ligne automatique
Au milieu, il y a une grande piscine, turquoise, que l’on dirait faite en lapis-lazuli.

Pareille au mur des lamentations, elle est divisée en deux.
A gauche , on y voit des femmes adipeuses et des jeunes filles asthéniques, elles sont toutes en col roulé longues manches, casquettes à visière, lunettes Chanel de Taïwan larges comme des pare-brises, pantalon large et chaussettes. En face, des hommes ventripotents, barbus, yeux passés au khol, les uns sont en Marcel les autres en tee-shirt à manches longues et pantalons blancs. Tous barbotent, trempent, et macèrent là depuis des temps immémoriaux.

Aux alentours de midi, la piscine ressemble au tambour d’un lave-linge Arthur Martin que l’on aurait mis en programme couleur à la température 90°.
Passant par hasard devant la réception, et par pure curiosité, je me suis hasardé à poser cette question à la charmante réceptionniste :
— Excusez-moi, mademoiselle, est-ce que la piscine fait l’objet de contrôles ?
Ne voyant pas du tout de quoi je parlais, elle appelle sur le champ son responsable.
Celui-ci très affable, me rassure avec un grand sourire
— Bien sûr monsieur, la piscine fait l’objet d’un contrôle quotidien, rigoureux, nous procédons chaque jour à l’analyse de l’eau, nous en calculons le PH, le TH, l’alcalinité, la dureté, le taux de chlore, de sel ainsi que la couleur.
Rassuré par tant de précisions, je demande à mon interlocuteur
— Parfait, et les résultats de ces analyses, ils sont affichés où ?
Toujours avec le sourire tunisien mon interlocuteur me répond :
— Vous ne pensez pas, monsieur, que nous allons afficher les résultats, ils sont tellement catastrophiques, comme vous le savez nous les Tunisiens, sommes un peuple pudique, très pudique, on ne peut pas montrer des choses pareilles à nos clients.

Mohamed Kacimi