24 juin 2017

Que faut-il au siège roulant du président Bouteflika?

Au char de l’État, il faut la roue d’un Lop …

Maintenant que c’est bien officiel que le président Bouteflika doit diriger le pays durant 5 longues années donc tout faire cloué sur son siège roulant, n’est-il pas temps de se pré-occuper de ce … char de l’État Algérien ?

Voila donc que l’Algérie a bel et bien « ratifié et tout aussi démocratiquement » le 4e mandat pour son 5e président, le Sieur Abelaziz Bouteflika, même si totalement inapte et cloué à un siège roulant. N’est-il donc pas tout à fait naturel de se demander comment évoluera et roulera le siège de ce président ?

Si d’après les situations économiques et surtout politiques — (juste histoire de jeter encore de la poudre aux yeux au peuple et du monde entier comme lors du tra-la-la du serment) — surtout que l’on ne vienne point nous annoncer l’option d’un simple bourricot algérien d’abords pour questions de prestige et aussi de quota d’importation de moyens de transports pour le pays, ensuite et bien entendu du choix d’une bonne brave bête locale et kabyle en plus , bonne façon pour calmer tout ce peuple qui prétend que le gouvernement algérien ne fait rien pour cette Kabylie qui a été toujours aussi frondeuse avec tous ses réfractaires et ses insoumis à ce système arabo-islamique tel qu’il a été depuis sa création après l’été de 1962, ce qui m’amène à penser à la bonne vieille expression toute aussi bien kabyle qui dit : “Eṛṛ.. ițțedu d w’aγyul » pour “Eṛṛ (interjection comme Hue) va avec l’âne“, ce traditionnel et brave animal, moyen de transport bien connu par tous dans nos villages chez nous.
Retour ligne automatique
Et surtout, que personne ne vienne me traiter de fantaisiste avec cet “à suivre” pour cette mascarade de réélection d’un fantôme à la présidence étant loin des dons et de l’art d’un sacré nommé “ Ferdinand Lop.”, (1891-1974)… totalement a l’opposé de ce Bouteflika président à vie, était connu pour « sa candidature perpétuelle » aux élections présidentielles, et surtout pour tant de slogans comme : « Tout pour le front populaire ! » et bien sûr histoire de rouler « Au char de l’État, il faut la roue d’un Lop » ….
Retour ligne automatique
… tout en mentionnant que c’est bien dommage qu’il ne soit point encore vivant de nos jours pour commenter à sa manière, sur ce qui se passent aujourd’hui en Algérie… et s’il aurait vécu sous ce régime actuel j’en suis certain qu’il aurait, juste pour suivre le code actuel d’état-civil du pays appelé sa fille « Annissa… Lop, tout aussi légitimement

ǝ-miss Ṁuḥend Ṻjaεƒer

UA-10888605-2