29 juin 2017

Résolutions du « Manifeste pour la reconnaissance d’un statut particulier de la Kabylie »

Les animateurs du « Manifeste pour la reconnaissance constitutionnelle d’un statut politique particulier de la Kabylie », à travers les délégués des localités de Bejaia, Bouira, Sétif et Tizi-Ouzou, ont adopté, lors d’un regroupement tenu le 29 mai 2015 à AKBOU, la résolution politique suivante :

Considérant l’adhésion suscitée par « le Manifeste kabyle », il a été décidé d’élargir la dynamique d’adhésion à tous les acteurs de la Kabylie qui s’inscrivent dans la voie ouverte par ce texte fondateur en les associant à un débat ouvert, démocratique, responsable, loin de toute surenchère politique autour du devenir de la Kabylie.
Contribuer à l’ouverture d’un cadre de concertation entre toutes les forces politiques démocratiques présentes en Kabylie pour endiguer tout projet, toute manœuvre, venant notamment du pouvoir, qui viserait à la déstabilisation de la Kabylie.

D’organiser une Conférence Régionale, au début de la rentrée sociale prochaine, à laquelle seront conviées les personnalités du monde politique et de la société civile connues pour leur attachement à la Kabylie. Cette conférence se fixe comme objectif principal l’instauration d’une tradition de débat autour des questions fondamentales qui touchent la Kabylie, indépendamment de la diversité d’approches que peuvent développer les acteurs de notre région.

De soutenir toute action qui renforce la réappropriation par la Kabylie de ses valeurs, du renforcement de son identité propre et la protection de ses symboles

De s’associer à toute démarche visant à faire échec aux actions de prosélytisme salafiste engagées de manière ostentatoire ces derniers jours en Kabylie.

Sur le plan national, les animateurs du « Manifeste Kabyle » réaffirment leur attachement aux valeurs démocratiques, au respect de la liberté de la presse et leur soutien aux actions citoyennes menées par les populations du Sud.

 

UA-10888605-2