Survivre quand tout manque

Spread the love

Cette vieille expression de Kabylie : Mar asεeṛqent iw ucen ad ilqeḍ ibeεucen littéralement pour Quand le chacal ne trouve plus rien il se contente de bestioles (lqeḍ = piquer une a une).

JPEG - 67.2 ko

Elle est très connue pour exprimer les cas de manque de vivres et nourriture comme bien d’autres expressions dans d’autres langues et ce a travers le monde. Il faudrait peut-être faire remarquer que telle qu’exprimée ici enkabyle, elle va un peu plus loin que le sens de l’expression française : « Faute de grives on mange des merles« , car elle décrit plutôt ces cas de disettes cycliques, avec le bon vieux chacal forcé de se rabattre sur des petites bestioles pour sa survie.

Et d’ailleurs, histoire de survie, qu’y a-t-il de plus simple et si convainquant, pour contrer ces experts en langue coranique qui veulent nous la substituer à tout prix en nous rabâchant continuellement que le kabyle n’est pas une langue, que cette expression simple qui décrit bien ce fait universellement connu et avec juste une simple phrase avec deux mots Ucen , le chacal rimant admirablement avec ibeεucen, bestioles (abeεuc au singulier), au lieu d’avoir recours a toute une sourate avec multiple versets !

ǝ-miss Ṁuḥend Ṻjaεƒer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *