26 juin 2017

Un jour mon fils, tu seras un homme !

L’image de cet enfant au regard angélique, et quelque peu dubitatif avec sa coiffe bien kabyle me rappelle une vieille expression et le souhait que toutes les femmes kabyles formulaient avant même que leur fils commençait à se tenir debout et qui dit : A’țțayen ay igºeni, a ṛebbi ḥerz’iyi mmi, ad yețțebḍaddac iyi ad yețțnerni ad ilfu d’argaz bu tissas ni, littéralement “Par le ciel et ô Dieu, garde-moi mon fils, il va se tenir debout (pour moi) , il va grandir et devenir cet homme courageux (respecté)“, lors de ses tous petits premiers pas où il apprend à se tenir debout et marcher…

JPEG - 35 ko

..et avec, il faut bien le noter ebḍaddac, ce diminutif de bḍid ou encore prononcé vid dans certaines régions, chose si importante dans la vie de tout homme.

ǝ-miss Ṁuḥend Ṻjaεƒer

UA-10888605-2