26 juin 2017

Une vie sans femme

Ah !! Quand est ce que viendra le jour où je pousserai la porte de l’entrée et où je serai accueilli par un sourire, une caresse et puis un tendre baiser ? Une main qui me tiendra par le bout des doigts et m’entrainerait vers une cuisine en plein travaux pour me servir un repas copieux dans une assiette en bois ?

Aux mouvements saccadées de ses hanches et penchée sur un évier, elle commencerait à me narguer en utilisant le bruit de la vaisselle pour le déguiser. Elle me donnera le torticolis par ses va-et-vient et puis « s’affessant » sur une chaise de tout son poids ; elle laissera couler des soupirs de regrets qui me feront oublier si je dois vomir ou avaler. Et ma main droite serrant le manche d’un couteau et me posant la question : « est-ce la solution pour la faire taire ? ».

Abattu et résigné aux sons de la trompette de l’habitude, je me lèverai pour le laver. Je la foudroierai du regard en passant vers notre chambre, et allongé sur le lit, j’attacherai un élastique autour de mes testicules pour me rappeler combien il était bon d’être célibataire.

Hmimi Brahimi

UA-10888605-2