23 juin 2017

Visale: la caution qui va soulager les locataires de moins de 30 ans

Visale est une caution immobilière à destination de tous les jeunes de moins de 30 ans. Gratuite pour le bailleur et le locataire, elle garantit aux bailleurs du parc privé le paiement des loyers impayés durant les trois premières années du bail.

La caution locative Visale, financée par Action Logement, bénéficie désormais à tous les jeunes de moins de 30 ans, qu’ils soient « jeunes salariés, non-salariés, chômeurs ou étudiants », à l’exception des non-boursiers rattachés fiscalement à leurs parents. Cette caution gratuite pour le locataire et le bailleur, d’une durée de trois ans, entrée en vigueur en février, peut à compter de ce vendredi, bénéficier à 300.000 jeunes par an, soit un tiers de tous les jeunes entrant annuellement dans le parc locatif privé, précise le ministère du Logement.

Rassurer les propriétaires

Jusque là, seuls les salariés de moins de 30 ans (quel que soit leur contrat de travail), et les plus de 30 ans en contrat précaire (CDD ou période d’essai d’un CDI, intérim, contrat d’apprentissage ou contrat aidé, d’une durée d’au moins un mois) pouvaient bénéficier de cette caution. Gratuite pour le bailleur et le locataire, elle garantit aux bailleurs du parc privé le paiement des loyers impayés durant les trois premières années du bail.

« Les moins de 30 ans sont confrontés à une grande vulnérabilité tant sur le marché du travail que dans l’accès au logement, où ils sont souvent considérés a priori comme de mauvais payeurs, alors que ça n’est pas le cas en réalité », souligne Emmanuelle Cosse, la ministre du Logement dans un communiqué.

Une extension du dispositif

Cette extension de la caution Visale aux jeunes de moins de trente ans est « une grande avancée pour eux », qui découle de la priorité présidentielle « donnée à la jeunesse », estime-t-elle. Visale est financée par Action Logement, l’ex 1% Logement, qui gère les fonds issus de la Participation des employeurs à l’effort de construction (Peec), une contribution au financement de la résidence principale des salariés, versée par les entreprises de plus de 20 salariés.

L’organisme qui possède 900.000 logements sociaux et intermédiaires, loge plus de 70.000 ménages par an.

AFP

UA-10888605-2